LINGUIST List 13.1445

Thu May 23 2002

Calls: Semantics/Pragmatics:Mots grammaticaux

Editor for this issue: Dina Kapetangianni <dinalinguistlist.org>


As a matter of policy, LINGUIST discourages the use of abbreviations or acronyms in conference announcements unless they are explained in the text.

Directory

  1. coral-ird, conference call

Message 1: conference call

Date: Mon, 20 May 2002 17:39:15 +0800
From: coral-ird <coralirdwanadoo.fr>
Subject: conference call


	Facult� des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse
	Journ�es de la Revue de S�mantique et Pragmatique (RSP)
	Universit� de Paris VIII-Vincennes
	Universit� d'Orleans
	Universit� de Paris X-Nanterre
	
	
	APPEL A COMMUNICATIONS
	CALLS FOR PAPERS
	
	
	COLLOQUE
	
	Mots grammaticaux et mots de discours : une continuit� ?
	
	Sousse (Tunisie), 4 et 5 OCTOBRE 2002
	
	
	
Ce colloque fait suite aux pr�cedentes rencontres Revue de
S�mantique et Pragmatique (RSP) qui r�unissent � intervalles
reguliers les collaborateurs et abonn�s de la revue, ainsi que des
sp�cialistes des deux disciplines. Coorganis� cette ann�e avec
la Facult� des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse il aura
pour th�me Mots grammaticaux et mots de discours : une continuit�
(voir texte de pr�sentation) et r�unira conf�renciers
fran�ais et tunisiens.

Ce colloque vise les objectifs suivants :
- permettre aux chercheurs de faire le point et d'�changer des
th�ses diff�rentes � propos d'un certain nombre de questions
fondamentales de s�mantique et de pragmatique
- r�unir les collaborateurs et les lecteurs de la revue Revue de
S�mantique et Pragmatique
- contribuer � une meilleure connaissance r�ciproque des
chercheurs fran�ais et tunisiens
- affirmer la vocation scientifique de la Facult� des Lettres et des
Sciences Humaines de Sousse dans le domaine de la linguistique
fran�aise
	
	Comit� scientifique et d'organisation:
	Jacqueline BACHA. Facult� des Lettres, Sousse
	Pierre CADIOT Universit� de Paris VIII-Vincennes
	Mongi KAHLOUL Facult� des Lettres, Sousse
	Danielle LEEMAN Universit� de Paris X-Nanterre
	Fran�ois NEMO Universit� d'Orl�ans
	
	
Correspondance: 

Les r�sum�s des communications soumises (une � deux pages A4,
courriels accept�s et encourag�s) doivent �tre envoy�es avant
le 21 juin 2002 � : rspuniv-orleans.fr ou Jacqueline Bacha,
Facult� des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse,
D�partement de Fran�ais, BP 547, 4029 Sousse, Fax : 73 301 903,
Email : jacqueline.bachafls.rnu.tn 
http://www.univ-orleans.fr/PUO/RSP
	
Pr�sentation du th�me du colloque :
	
L'id�e d'une s�mantique des mots grammaticaux a mis longtemps �
s'imposer. L'opposition commode entre "lex�me" et "morph�me" a
marginalis� des questions essentielles, et a contribu� �
cantonner la question du sens dans le champ de la r�f�rence au
monde. Depuis une vingtaine d'ann�es, nombreux sont les travaux qui
s'interrogent � l'inverse sur la port�e s�mantique des mots
grammaticaux (pr�positions, conjonctions, pronoms, d�terminants,
auxiliaires).
	
De nombreuses �tudes ont insist� sur le r�le s�mantique de ces
mots : s'agit-il d'un sens instructionnel, d'un sens
repr�sentationnel, d'un sens argumentatif, ou plus
vraisemblablement, d'un compromis entre ces trois horizons du sens ?
On peut citer par exemple le cas de pr�positions comme "sur" ou "pour"
qui ont des emplois grammaticaux (en rection verbale, notamment), mais
aussi des emplois "r�f�rentiels" ou "repr�sentationnels",en
particulier dans le domaine spatio-temporel, et des emplois fortement
argumentatifs. Les mots dits grammaticaux ont ainsi un statut beaucoup
plus riche que ne le veut la tradition.
	
Dans le cadre d'�tudes plus centr�es sur la parole (discours
oraux, analyse conversationnelle, argumentation, etc.), l'int�r�t
s'est port� sur la notion de "connecteur". On sait qu'il en existe
de nombreux en fran�ais (on notera par exemple que certains marquent
la rupture (mais, pourtant, et encore, or...), d'autres la
cons�cution (donc, alors, enfin, finalement), la reformulation
(autrement dit, en fait, au fond, en clair, de toute fa�on), la
correction (en fait, en r�alit�, ou bien, ou alors), la
confirmation (de fait, en effet, effectivement), la conclusion
(bref, reste que, au total, en somme, de toute �vidence),
l'engagement/inchoation (tu sais, au fait, � propos) ou encore la
r�gulation de l'�coute (voil�, ouais, bof, d'accord) ,etc.
	
Un des objectifs principaux de cette Rencontre sera de r�fl�chir
� la polys�mie de ces diff�rents marqueurs, et d'�tudier en
particulier les conditions d'un "passage" entre le statut de mot
grammatical et celui de mot de discours � propos d'un meme
morph�me. Des exemples classiques sont ceux de alors, encore ou
toujours, dont on sait qu'ils ont des valeurs strictement temporelles,
mais aussi des valeurs argumentatives et/ou pragmatiques. On peut
penser par exemple aussi au cas de "bien", � la fois adverbe
qualitatif et mot de discours. Et bien d'autres. Peut-on � ce propos 
parler de polys�mie ? Quelle pertinence accorder � la notion de
"grammaticalisation", dont on sait qu'elle est tr�s � la mode dans
la litt�rature r�cente et aussi qu'elle recouvre un certain nombre
de ph�nom�nes h�t�rog�nes qu'il s'agira de distinguer ?
Ces questions seront au coeur des d�bats. Elles donneront aussi
l'occasion de mettre en valeur l'intensit� des travaux en cause, en
particulier dans les r�gions francophones.
	
	
Mail to author|Respond to list|Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue