* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *
LINGUIST List 19.2844

Thu Sep 18 2008

Calls: Discipline of Ling/France; Morphology,Typology/United Kingdom

Editor for this issue: Kate Wu <katelinguistlist.org>


As a matter of policy, LINGUIST discourages the use of abbreviations or acronyms in conference announcements unless they are explained in the text. To post to LINGUIST, use our convenient web form at http://linguistlist.org/LL/posttolinguist.html.
Directory
        1.    Amr IBRAHIM, Supports et Prédicats Non Verbaux
        2.    David Denison, Morpho-syntactic Categories and the Expression of Possession


Message 1: Supports et Prédicats Non Verbaux
Date: 16-Sep-2008
From: Amr IBRAHIM <ahi779yahoo.fr>
Subject: Supports et Prédicats Non Verbaux
E-mail this message to a friend


Full Title: Supports et Prédicats Non Verbaux

Date: 06-Mar-2009 - 07-Mar-2009
Location: Paris, France
Contact Person: Amr IBRAHIM
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://crl.wik.is

Linguistic Field(s): Discipline of Linguistics

Call Deadline: 19-Oct-2008

Meeting Description:

New ideas methods and theories for handling supports and non verbal predicates in world languages and particularly in lesser studied languages

Colloque international à Paris les vendredi 6 et samedi 7 mars 2009
International symposium in Paris on Friday 6th and Saturday 7th of March 2009

Supports et prédicats non verbaux dans les langues du monde
Supports and non verbal predicates in world languages

Organisateur: CRL (Cellule de Recherche en Linguistique)
cellulerecherchelinguistiquegmail.com http://crl.wik.is ou http://crl.exen.fr

Call for Papers


APPEL A CONTRIBUTIONS

Le succès du colloque international de Paris (15 mars 2008) Prédicats, prédication et structures prédicatives, nous incite à rééditer l'expérience en abordant cette fois l'une des dimensions les plus controversées et les plus prometteuses du champ de la prédication: les prédications non verbales: prédicats nominaux, adjectivaux et adverbiaux notamment.
Les prédicats non verbaux n'ayant généralement pas, sauf dans l'oral spontané, l'autonomie des prédicats verbaux, leur étude est indissociable de celle de leurs actualisateurs: les supports.
Les contributions portant sur des langues autres que le français et l'anglais seront prioritaires.

Historique & Problématique
Le premier linguiste européen à avoir signalé, nommé et situé les actualisateurs des prédicats nominaux au sein d'une grammaire se proposant de couvrir la totalité d'une langue dans un cadre méthodologique moderne est Otto Jespersen (1942, A Modern English Grammar on Historical Principles, Part VII, chap. 7.2 - L'ouvrage présente la substance d'enseignements et d'articles s'étendant sur une vingtaine d'année). Jespersen y baptise light verb ce que l'école du Lexique-grammaire de Maurice Gross puis celle de Gaston Gross - plus spécifiquement orientée vers les classes d'objets - décriront sous le nom de verbe support (1976 à nos jours). Pour la première fois dans l'histoire de l'étude des langues, grâce à la méthodologie propre au Lexique-grammaire, le phénomène recevra une description systématique tendant à une couverture quasi exhaustive des données disponibles en français et, avec des fortunes diverses, dans un certain nombre d'autres langues de familles et de types différents.
De fait, on trouve une allusion à ce phénomène dès le Xe siècle chez le grammairien arabe 'Al Moubarrad (Achour 1999) et il est remarquable de noter qu'à l'instar de Jespersen (référénce ci-dessus) écrivant à propos des light verbs : ''They thus in same way form a parallel to those with a 'cognate object': fight the good fight, etc..'', la tradition lexicographique arabe - l'une des plus anciennes du monde - établissait souvent un parallèle entre les constructions à support et les constructions à maf3oul mottlaq (objet interne) [Ibrahim 2002 & 2005].
Aujourd'hui, si le phénomène est en soi relativement bien établi (cf Les constituants prédicatifs et la diversité des langues, Tome XIV des Mémoires de la Société de Linguistique de Paris) - la grande majorité des linguistes admettent l'existence de prédicats non verbaux et le fait qu'ils sont actualisés par des composants, généralement mais pas toujours verbaux, qui ont un statut particulier. Les approches peuvent diverger, l'usage de telle ou telle étiquette ne recouvrant plus exactement, parfois plus du tout, les propriétés auxquelles son créateur l'avait associée. La notion de light verb a ainsi largement débordé le cadre que Jespersen lui avait assignée tant en grammaire générative (GG) qu'au sein de la Lexical Functional Grammar (LFG) (cf Cattell 1984, Butt 1995, Miyamoto 1999 & Brinton / Akimoto 1999) de la Tree Adjoining Grammar (TAG) (cf Abeillé 1988) ou de la Théorie Sens-Texte (TST) d'Igor Mel'čuk (cf Alonso Ramos 2001)
Parallèlement, dans la tradition allemande, notamment depuis la distinction effectuée par Peter von Polenz 1987 entre Funktionsverben et Nominaliesierungsverben , les travaux, selon les époques et les auteurs, ont présenté à la fois de fortes convergences et de fortes divergences avec les courants du L-G, de la GG ou de la LFG.
Par ailleurs, certaines descriptions, sans référence à un cadre théorique ou méthodologique précis, ne distinguent pas les constructions à support des constructions figées ou des constructions à incorporation syntaxique alors que d'autres, s'inspirant des travaux de Benveniste sur la nominalisation, voient dans le verbe support une forme de verbe auxiliaire (cf Daladier 1996).
Enfin, par delà la terminologie et les étiquettes, la question de la prédication non verbale remet en question aussi bien la classification des verbes (cf Ibrahim 2000) que celle des autres parties du discours ainsi que des fonctions grammaticales: par exemple peut-on ou non parler, à propos d'un prédicat nominal, d'objet direct du verbe support qui l'actualise ? A-t-on affaire dans ce cas et dans celui du verbe et de son objet interne à la même relation de transitivité qui relie un verbe distributionnel à son complément d'objet ? Elle incite enfin à rouvrir le dossier de la relation verbe / nom et de la pertinence d'une hiérarchie entre ces deux catégories que ce soit en termes de dérivation formelle ou de construction du sens.
Les contributions, dès lors qu'elles s'inscrivent, positivement ou négativement, dans le cadre de la prédication non verbale, sont les bienvenues, quel que soit leur horizon théorique ou méthodologique, mais une priorité sera accordée à celles qui interrogent ou prolongent les références de l'appel.

Dates à retenir
Dimanche 19 octobre 2008: date limite de soumission d'une proposition (Maximum 2 pages Times 12 interligne simple bibliographie comprise / Minimum 1 page). [Texte anonyme. Nom, fonction, coordonnées institutionnelles, courrier électronique, téléphone et adresse postale sur une feuille séparée] à l'adresse cellulerecherchelinguistiquegmail.com ou à CRL - 1, Bd de Strasbourg 75010 Paris.

15 au 30 novembre: réponse de trois évaluateurs (2 évaluateurs extérieurs + un évaluateur de la CRL)

31 janvier au 7 février: pour les communications acceptées, date limite de soumission d'un texte correspondant à l'intervention qui sera faite (Maximum de 6 pages Times 12 interligne simple bibliographie comprise / Minimum 4 pages). Ce texte sera distribué aux participants.

Vendredi 6 & Samedi 7 mars 2009: déroulement du colloque à la Maison de la Recherche de l'Université Paris-Sorbonne (28, rue Serpente 75006 Paris)

30 avril 2009: soumission du texte destiné à la publication. Ce texte, qui pourra être plus long que le texte de la communication, pourra en être différent. Il sera soumis à une deuxième évaluation. Les auteurs recevront l'avis des évaluateurs avant le 30 juin 2009 et devront, le cas échéant, remettre leur texte définitif avant le 31 juillet 2009.

La langue du colloque est le français. Il est indispensable pour participer au colloque de la comprendre à l'oral et d'être en mesure de la lire. Il est toutefois possible de faire sa communication dans la langue de son choix à condition d'avoir préparé une traduction française qui sera distribuée à l'auditoire. La proposition et le texte de 6 pages doivent être rédigés en français. La publication se fera exclusivement en français.

Les intervenants, dispensés de droits, s'engagent à assister à la totalité du colloque (les deux jours) et à participer aux discussions et à la table ronde de clôture. Leurs repas du vendredi midi et du samedi midi seront pris en charge par la CRL. La CRL ne prend pas en charge les déplacements et le dîner.

Références de l'appel à contributions

Abeillé, Anne, 1988, Light Verb Constructions and Extraction out of NP in Tree-Adjoining Grammar, Papers of the 24th Regional Meeting of the Chicago Linguistic Society.
2002, Une grammaire électronique du français, Paris: CNRS Éditions, cf 158-160.
Achour, Al Moncef, 1999, Z:âhirate 'al 'ism fil tafkir 'al nah:wi , Tunis: Publications de la Faculté des Lettres de la Manouba.
Alonso Ramos, Margarita, 2001, Constructions à verbe support dans des langues SOV, Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, Tome XCVI, Fas. 1, 79-106.
Aygen, Gülat, Bowern, Claire & Quinn, Connor (eds), 2003, Papers from the GSAS/Dudley House Workshop on Light Verbs: November 11th, 2002, Vol. 9, Harvard Working Papers in Linguistics, 192p.
Brinton, Laurel J. & Akimoto, Minoji (eds), 1999, Collocational and Idiomatic Aspects of Composite Predicates in the History of English, Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins, 286p.
Butt, Myriam, 1995, The Structure of Complex Predicates in Urdu, Standford: CSLI Publications, 245p.
Cattell, Ray 1984, Composite predicates in English, Vol. 17, Syntax and Semantics, Sydney/ New York / London: Academic Press.
Daladier, Anne, 1996, Le rôle des verbes supports dans un système de conjugaison nominale et l'existence d'une voix nominale en français, Langages 121, Les supports (Amr Helmy Ibrahim éd.), Paris: Larousse, 35-53.
Gross, Maurice, 1976, Sur quelques groupes nominaux complexes, Méthodes en grammaire française, [Textes présentés par Jean-Claude CHEVALIER & Maurice GROSS] Paris: Klincksieck. [Premier article dans lequel soient définies une première série de propriétés concernant les verbes supports et notamment la propriété de double analyse]
Ibrahim, Amr Helmy, 2000, Une classification des verbes en 6 classes asymétriques hiérarchisées, Syntaxe et Sémantique 2, Sémantique du lexique verbal (Françoise Cordier, Jacques François & Bernard Victorri éds), Caen: Presses Universitaires de Caen, 81-98.
2002, Les verbes supports en arabe, Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, Tome XCVII, fasc.1, Louvain: Peeters, 315-352.
2005, Light verbs in Standard and Egyptian Arabic, Perspectives in Arabic Linguistics, Papers from the Annual Symposium on Arabic Linguistics (Proceedings of the 2003 Alexandria 17th Symposium - Mohammad T. Alhawary & Elabbas Benmamoun eds), Amsterdam: John Benjamins Publishing Company, 116-129.
Jespersen, Otto, 1942, (1961 / 1965), A Modern English Grammar on Historical Principles, Part VI, London: George Allen & Unwin Ltd, 570p.
Les constituants prédicatifs et la diversité des langues, Mémoires de la Société de Linguistique de Paris, Nouvelle série, Tome XIV, Leuven: Peeters, 248p.
Myamoto, Tadao, 1999, The Light Verb Construction in Japanese, Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins, 234p.
Polenz, Peter von, 1987, Funktionsverben, Funktionsverbgefüge und Verwandtes: Vorschläge zur satzsemantischen Lexicographie, Zeitschrift für Germanistische Linguistik 15-2, 169-189.



Message 2: Workshop on Affixes, Clitics and Possessives
Date: 16-Sep-2008
From: David Denison <david.denisonmanchester.ac.uk>
Subject: Workshop on Affixes, Clitics and Possessives
E-mail this message to a friend


Full Title: Morpho-syntactic Categories and the Expression of Possession

Date: 03-Apr-2009 - 04-Apr-2009
Location: Manchester, United Kingdom
Contact Person: Alan Scott
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://www.llc.manchester.ac.uk/research/projects/germanic-possessive-s/Workshop/

Linguistic Field(s): Historical Linguistics; Morphology; Phonology; Syntax; Typology

Language Family(ies): Germanic

Call Deadline: 01-Nov-2008

Meeting Description:

A workshop on possessives, in particular as they relate to terms such as 'affix' and 'clitic', organized as part of an AHRC-funded project on Germanic possessives.

The possessive in Germanic raises a number of issues in relation to morpho-syntactic categories such as affix, phrasal affix and clitic. Historically, the -s which now marks the possessive developed from a case marker which showed all the characteristic of an affix. With only a few exceptions, studies of the element in modern varieties of languages like English and Swedish assume that it is a straightforward clitic. However, one outcome of the work carried out as part of our project so far is that the modern -s shows some properties which are uncharacteristic of a clitic, for instance in that speakers appear to avoid so-called 'group genitives'.

For this workshop, then, we are interested in papers that shed light on what the linguistic expression of possession can tell us about the nature of morpho-syntactic categories, in Germanic languages or other languages whose possessive markers illustrate properties which do not make them straightforwardly classifiable as affixes or clitics. We welcome historical, descriptive, typological and theoretical papers.

Confirmed invited speakers:
Cynthia Allen, Australian National University
Stephen Anderson, Yale University
Liliane Haegeman, Université Lille III
Richard Hudson, University College London
Maria Koptjevskaya-Tamm, Stockholm University
John Payne, The University of Manchester
Benedikt Sczremsanyi, University of Freiburg
Arnold Zwicky, Stanford University

Timetable:
1 November 2008 Deadline for abstracts
1 December 2008 Notification of abstract selection
3-4 April 2009 Workshop

Instructions for abstract submission:
The abstract should be anonymous, clearly titled and no more than 500 words in length (not counting title or bibliography). These talks will be of 20 minutes, followed by 10 minutes question time. One anonymous abstract only should be submitted electronically as an attachment to jonathan.starbrookmanchester.ac.uk.

This workshop is organized as part of the AHRC-funded project ''Germanic possessive -s : an empirical, historical and theoretical study''. For a project description and further details of the workshop, see www.llc.manchester.ac.uk/research/projects/germanic-possessive-s/.



Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue




Please report any bad links or misclassified data

LINGUIST Homepage | Read LINGUIST | Contact us

NSF Logo

While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed
on its pages, it cannot vouch for their contents.