* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *
LINGUIST List 19.814

Tue Mar 11 2008

Calls: Morphology,Syntax,Typology/Germany; General Ling/France

Editor for this issue: F. Okki Kurniawan <okkilinguistlist.org>


As a matter of policy, LINGUIST discourages the use of abbreviations or acronyms in conference announcements unless they are explained in the text. To post to LINGUIST, use our convenient web form at http://linguistlist.org/LL/posttolinguist.html.
Directory
        1.    Barbara Schluecker, Workshop on Naming Strategies
        2.    Loïc Nicolas, La Rhétorique du combat ou l'exercice de la polémique


Message 1: Workshop on Naming Strategies
Date: 11-Mar-2008
From: Barbara Schluecker <namingstrategiesniederlandistik.fu-berlin.de>
Subject: Workshop on Naming Strategies
E-mail this message to a friend

Full Title: Workshop on Naming Strategies

Date: 06-Oct-2008 - 07-Oct-2008
Location: Berlin, Germany
Contact Person: Barbara Schluecker
Web Site:
http://www.geisteswissenschaften.fu-berlin.de/v/namingstrategies/index.html

Linguistic Field(s): Morphology; Syntax; Typology

Call Deadline: 31-Mar-2008

Meeting Description:

The workshop addresses naming strategies and word formation in a contrastive
perspective.

Second Call for Papers

It is widely assumed in morphological theory that word formation is a device for
creating names whereas the function of syntax is to describe entities.
Compounds, being part of word formation, are often thought to have a
classificatory meaning and therefore a naming function. However, it is by no
means the case that all entities that we might like to name are denoted by a
compound, because there are many syntactic constructions which obviously
function as names. The focus of this workshop is on compounds and corresponding
syntactic constructions with regard to the naming function.

Abstracts should not exceed 500 words of text (excluding references). Abstracts
should be submitted electronically to the following address:
namingstrategiesniederlandistik.fu-berlin.de

Submission deadline: March 31st, 2008.
Notification of acceptance: May 15th, 2008.
Message 2: La Rhétorique du combat ou l'exercice de la polémique
Date: 11-Mar-2008
From: Loïc Nicolas <Loic.Nicolasulb.ac.be>
Subject: La Rhétorique du combat ou l'exercice de la polémique
E-mail this message to a friend


Full Title: La Rhétorique du combat ou l'exercice de la polémique

Date: 21-Jun-2008 - 21-Jun-2008
Location: Paris Ve - Maison Suger (MSH), France
Contact Person: Loïc Nicolas
Meeting Email: Loic.Nicolasulb.ac.be

Linguistic Field(s): General Linguistics

Subject Language(s): French (fra)

Call Deadline: 15-Apr-2008

Meeting Description:

Madame, Monsieur,

Sous l'égide des Universités de Paris IV, de Bruxelles, de Gand ainsi que de
l'EHESS, nous organisons un cycle de deux Journées d'étude (en juin et en
octobre 2008) sur le thème suivant : 'La Rhétorique du combat ou l'exercice de
la polémique : Violence et persuasion dans le discours'. Dans le cadre de ces
rencontres scientifiques, dont le programme est en cours d'élaboration, nous
serions tout particulièrement intéressés d'entendre de jeunes chercheurs
travaillant d'une part (pour la session de juin) sur la Rhétorique des 18e et
19e siècles, d'autre part (pour la session d'octobre) sur l'Antiquité et la
période médiévale.

Bien à vous,

Luce Albert
ATER Université Paris II
Doctorant Université Paris IV / Université de Gand
slalbertfree.fr

Loïc Nicolas
Aspirant au FNRS
Doctorant EHESS / ULB
Loic.Nicolasulb.ac.be

''La Rhétorique du combat ou l'exercice de la polémique Violence et persuasion
dans le discours''

Journée d'étude - I
24 juin 2008

« Maison Suger » (16-18 rue Suger - Paris 6e)

Luce Albert & Loïc Nicolas

Cette journée d'étude constitue la première étape d'une série de trois
rencontres scientifiques organisées autour de la « fonction critique » de la
parole rhétorique. La deuxième journée doctorale qui aura lieu en octobre 2008
s'appliquera à poursuivre le travail débuté ici. Aussi, malgré la littérature
existant sur le sujet, souvent d'un intérêt remarquable pour l'objet qui nous
occupe, il nous a semblé profitable de reconsidérer le champ discursif de la
polémique, afin d'en actualiser la définition par une investigation diachronique
- de l'Antiquité à l'époque moderne - capable de révéler les contours et les
régularités de cette production langagière d'apparence marginale.

Toute l'ambition historique autant que théorique de la présente enquête est de
parvenir à dresser l'état des lieux d'une question à la fois centrale et
problématique dans le cadre d'une réflexion sur les conditions de la persuasion.
Partant, le projet consiste-t-il d'une part à interroger les modalités pratiques
d'une prise de parole primordialement caractérisée par l'attaque et
l'opposition, voire la disqualification systématique de la parole d'un autre
(adversaire réel ou imaginé) - ce que nous pourrions appeler l'usage vectorisé
de la violence verbale -, d'autre part à analyser le dispositif rhétorique
propre à légitimer le procès oratoire et favoriser la transaction du sens. Or,
pour que le polémiste puisse prétendre, par son statut et sa posture éthiques,
gagner l'auditoire, le rallier à ses vues, il ne peut renoncer à insérer son
discours dans l'univers doxal des choses acceptables, ni à le soumettre aux
attendus contractuels d'une rencontre sociale définie dans ses rites, comme dans
ses codes. De fait, un tel dispositif semble exercer une contrainte générique et
conventionnelle sur l'orateur, en instituant un sens de la mesure et de
l'à-propos. La polémique prescrit ses règles et ses armes, impose ses
conditions, son terrain d'action ou de réaction : un mot de trop, un tour mal
pesé, et tout le projet rhétorique se trouve mis en échec faute d'une entente
pérenne sur les enjeux et les fins du combat. Mais qu'en est-il des excès
possibles, des dérives, des limites (sociales, morales, éthiques, techniques) de
ces discours disposés en ordre de bataille et néanmoins en quête de
reconnaissance et d'approbation ?

Nous faisons à ce propos l'hypothèse que la guerre par les mots, cette « guerre
pour de rire », selon l'expression de Catherine Kerbrat-Orecchioni, demeure
rhétorique dans son essence même, au sens où celle-là vise d'abord le
dépassement de la violence physique, l'absorption du corps à corps dans le mot à
mot. Qu'on tente de l'évacuer, de la dissimuler derrière une évidence fictive en
faisant « comme si » tout allait de soi, ou, au contraire, qu'on la mette en
scène ostensiblement à des fins stratégiques, la polémique demeure au c?ur de
l'entreprise oratoire. Elle constitue un horizon possible, une éventualité, une
ressource circonstancielle disponible à la croisée des genres. C'est pourquoi,
négliger sa pertinence, son importance topique aurait pour effet de récuser
l'idée essentielle suivant laquelle à l'origine et au fondement de tout discours
réside une cause à gagner, un contradicteur à évincer, des arguments à
contester, et, en fin de compte, un auditeur à persuader de la supériorité d'un
dire inscrit dans une hiérarchie (souvent implicite) des valeurs et des
préférences. Provocation, incitation à la réponse, une telle parole invite à la
surenchère, à la contre-attaque, à la pointe, à la recherche de l'argument
imparable - cette munition discursive - qui viendrait enfermer dans ses formes
la bataille des mots, et clore le rapport de force entre des protagonistes plus
ou moins bien dotés pour mener à son terme la joute verbale et soutenir cette
situation instable sans vaciller.

Ainsi inviterons-nous nos contributeurs - dont la présentation ne devra pas
excéder 30 minutes - à réfléchir autour de problématiques transversales propres
à nourrir le débat :
- Les excès du discours et les limites de la persuasion
- Processus de contournement et de dissimulation : les usages du « masque »
- Le topos de la « bouteille à la mer » ou la posture du seul contre tous
- Penser le(s) destinataire( s) du discours : places et représentations
- Stratégies de légitimation de la prise de parole en situation de lutte
- La place de la doxa dans le discours de combat
- Techniques et figures du dénigrement et de l'agression (l'attaque ad hominem,
etc.)
- Stratégies argumentatives : entre réfutation et proposition
- Ressources rhétoriques et preuves subjectives : l'ethos et le pathos
- Bonnes ou mauvaises polémiques ?

Cette première journée d'étude aura lieu à la « Maison Suger » qui constitue, au
c?ur du quartier latin, un espace privilégié pour la tenue d'événements
scientifiques internationaux. Les organisateurs souhaitent remercier tout
particulièrement l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, ainsi que la
Fondation Maison des Sciences de l'Homme pour l'aide apportée dans la
réalisation de cette première rencontre. Les Actes des deux journées prévues en
2008 seront publiés dans un numéro spécial d'une revue thématique.

Bibliographie Indicative:
a) Sources principales
- Aristote, Les réfutations sophistiques, trad. Louis-André Dorion, préf. de
Jacques Brunschwig, Paris - Laval, J. Vrin - Presses de l'Université Laval,
coll. « Histoire des doctrines de l'Antiquité classique », 1995 (476 p.).
- Aristote, Rhétorique, trad. Médéric Dufour & André Wartelle, Paris, Les Belles
Lettres, coll. Des Universités de France, 1967-1991 (3 vol.).
- CicÉron, Divisions de l'art oratoire - Topiques, trad. Henri Bornecque, Paris,
Les Belles Lettres, coll. des Universités de France, 1990 (117 p.).
- Hermogène, L'Art Rhétorique - Exercices préparatoires, États de causes,
Invention, Catégories stylistiques, Méthode de l'habileté, trad. Michel
Patillon, Paris, L'Âge d'Homme, coll. « Idea », 1997 (640 p.).
- Perelman, Chaïm & Olbrechts-Tyteca, Lucie, Traité de l'argumentation (5e éd.),
Bruxelles, Éd. de l'Université de Bruxelles, 1988 (734 p.).
- Perelman, Chaïm, L'Empire rhétorique - Rhétorique et argumentation, Paris, J.
Vrin, coll. « Bibliothèque d'histoire de la philosophie », 2002 (224 p.).
- Quintilien, Institution oratoire, trad. Jean Cousin, Paris, Les Belles
Lettres, coll. des Universités de France, 1975-1980 (7 vol.).

b) Études théoriques
- Angenot, Marc, Dialogues de sourds - Traité de rhétorique antilogique, Paris,
Mille et une nuits, coll. « Essais », 2008 (455 p.).
- Angenot, Marc, La Parole pamphlétaire - contribution à la typologie des
discours modernes, Paris, Payot, 1982 (416 p.).
- Boltanski, Luc, Claverie, Élisabeth, Offenstadt, Nicolas & Van Damme, Stéphane
(éd.), Affaires, scandales et grandes causes - De Socrate à Pinochet, Paris,
Stock, coll. « Les essais », 2007 (462 p.).
- Boltanski, Luc, De la justification : les économies de la grandeur, Paris,
Gallimard, coll. « Nrf - Essais », 1991 (485 p.).
- Bourdieu, Pierre, Ce que parler veut dire - L'économie des échanges
linguistiques, Paris, Fayard, 1982 (243 p.).
- Cornilliat, François & Lockwood, Richard (éds.), Èthos et pathos - Le statut
du sujet rhétorique, Actes du Colloque international de Saint-Denis (19-21 juin
1997), Paris, Honoré Champion, 2000 (413 p.).
- Danblon, Emmanuelle, La fonction persuasive : anthropologie du discours
rhétorique, origines et actualité, Paris, Armand Colin, coll. « U - Philosophie
», 2005 (217 p.).
- Danblon, Emmanuelle, Rhétorique et rationalité - Essai sur l'émergence de la
critique et de la persuasion, Bruxelles, Éd. de l'Université de Bruxelles, coll.
« Philosophie et Société », 2002 (264 p.).
- Denis, Delphine (dir.), L'Obscurité : langage et herméneutique sous l'Ancien
Régime, Louvain-la-Neuve, Bruyant-Academia, coll. « Au c?ur des textes », 2007
(250 p.).
- Denis, Delphine & Marcoin, Francis (éd.), L'admiration, Arras, Artois Presses
Université, coll. « Manières de critiquer », 2004 (213 p.).
- Declercq, Gilles, Murat, Michel & Dangel, Jacqueline (éd.), La parole
polémique, Paris, Honoré Champion, coll. « Colloque, congrès et conférences -
Époque moderne et contemporaine » (n°11), 2003 (549 p.).
- Eemeren, Franz van & Grootendorst, Rob, La nouvelle dialectique, trad. S.
Bruxelles, M. Doury et V. Traverso, coordonnée par Ch. Plantin, Paris, Éd. Kimé,
coll. « Argumentation, sciences du langage », 1996 (251 p.).
- Fumaroli, Marc (dir.), Histoire de la Rhétorique dans l'Europe moderne :
1450-1950, Paris, P.U.F., 1999 (1359 p.).
- Galand-Hallyn, Perrine, Les yeux de l'éloquence : poétiques humanistes de
l'évidence, Préface d'Alain Michel, Orléans, Paradigme, coll. « L'atelier de la
Renaissance », 1995 (334 p.).
- Galand-Hallyn, Perrine, Le reflet des fleurs : description et métalangage
poétique d'Homère à la Renaissance, Genève, Droz, 1994 (662 p.).
- Garand, Dominique, Portrait de l'agoniste : Gombrowicz, Montréal, Liber, 2003
(224 p.).
- Garand, Dominique, « Propositions méthodologiques pour l'étude du polémique »,
dans États du polémique, Dominique Garand & Annette Hayward (éd.), Les cahiers
du centre de recherche en littérature québécoise, n°22, Montréal, Nota Bene,
1998, p. 211-268.
- Garand, Dominique, La griffe du polémique - Le conflit entre régionalistes et
exotiques au Québec, Montréal, L'Hexagone, coll. « Essais littéraires », 1989
(244 p.).
- Hallyn, Fernand, Descartes - Dissimulation et ironie, Genève, Droz, 2006 (216 p.).
- Hallyn, Fernand, Les structures rhétoriques de la science : de Kepler à
Maxwell, Paris, Éd. du Seuil, coll. « Des travaux », 2004 (321 p.).
- Koselleck, Reinhart, Le Règne de la Critique, Paris, éd. de Minuit, 1979 (192
p.).
- Le Discours polémique, Centre de Recherches Linguistiques et Sémiologiques de
Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1980 (153 pages).
- Larochelle, Marie-Hélène (dir.), Invectives et violences verbales dans le
discours littéraire, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 2007 (234 p.).
- Lévy, Carlos & Pernot, Laurent, Dire l'évidence : philosophie et rhétorique
antiques, Paris - Montréal, L'Harmattan, coll. « Cahiers de Philosophie de
l'Université Paris XII », 1997 (447 p.).
- Lévy, Carlos, Cicero academicus : Recherches sur les « Académiques » et sur la
philosophie cicéronienne, Paris - Rome, École Française de Rome - De Boccard,
1992 (697 p.).
- Roellenbleck, Georg (éd.), Le Discours polémique - Aspects théoriques et
interprétations, Tübingen - Paris, Gunter Narr - Jean-Michel Place, coll. «
études littéraires françaises », 1985 (99 p.).
- Roussin, Philippe (dir.), Critique et affaires de blasphème à l'époque des
Lumières, Paris, Honoré Champion, 1998 (270 p.).

Comité Scientifique:
- Luc Boltanski (Directeur d'études à l'EHESS)
- Emmanuelle Danblon (Chercheur qualifié au FNRS / Université Libre de Bruxelles)
- Delphine Denis (Professeur à l'Université Paris IV)
- Perrine Galand-Hallyn (Directeur d'études à l'EPHE)
- Fernand Hallyn (Professeur à l'Université de Gand)
- Carlos Lévy (Professeur à l'Université Paris IV)
- Luce Albert (Université de Gand / Université Paris IV)
- Loïc Nicolas (FNRS - Université Libre de Bruxelles / EHESS)

Contacts:
Luce Albert : slalbertfree.fr
Loïc Nicolas : loic.nicolasulb.ac.be




This Year the LINGUIST List hopes to raise $60,000. This money will go to help keep 
the List running by supporting all of our Student Editors for the coming year.

See below for donation instructions, and don't forget to check out our Fund Drive 
2008 LINGUIST List Circus and join us on our many shows!

http://linguistlist.org/fund-drive/2008/

There are many ways to donate to LINGUIST!

You can donate right now using our secure credit card form at  
https://linguistlist.org/donation/donate/donate1.cfm

Alternatively you can also pledge right now and pay later. To do so, go to:
https://linguistlist.org/donation/pledge/pledge1.cfm

For all information on donating and pledging, including information on how to 
donate by check, money order, or wire transfer, please visit:
http://linguistlist.org/donate.html

The LINGUIST List is under the umbrella of Eastern Michigan University and as such 
can receive donations through the EMU Foundation, which is a registered 501(c) 
Non Profit organization. Our Federal Tax number is 38-6005986. These donations 
can be offset against your federal and sometimes your state tax return (U.S. tax 
payers only). For more information visit the IRS Web-Site, or contact your 
financial advisor.

Many companies also offer a gift matching program, such that they will match any 
gift you make to a non-profit organization. Normally this entails your contacting 
your human resources department and sending us a form that the EMU Foundation fills 
in and returns to your employer. This is generally a simple administrative procedure 
that doubles the value of your gift to LINGUIST, without costing you an extra penny. 
Please take a moment to check if your company operates such a program.

Thank you very much for your support of LINGUIST!


-----------------------------------------------------------------------------------------



Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue




Please report any bad links or misclassified data

LINGUIST Homepage | Read LINGUIST | Contact us

NSF Logo

While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed
on its pages, it cannot vouch for their contents.