* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *
LINGUIST List 19.881

Sun Mar 16 2008

Calls: Applied Ling,Ling Theories/France; General Ling,Psycholing/France

Editor for this issue: F. Okki Kurniawan <okkilinguistlist.org>


As a matter of policy, LINGUIST discourages the use of abbreviations or acronyms in conference announcements unless they are explained in the text. To post to LINGUIST, use our convenient web form at http://linguistlist.org/LL/posttolinguist.html.
Directory
        1.    Georgeta Cislaru, Analyse de discours et demande sociale
        2.    Catherine Colin, Colloque 'Enfance(s) et plurilinguisme'


Message 1: Analyse de discours et demande sociale
Date: 16-Mar-2008
From: Georgeta Cislaru <gcislaruuniv-paris3.fr>
Subject: Analyse de discours et demande sociale
E-mail this message to a friend


Full Title: Analyse de discours et demande sociale
Short Title: ADDS 2008

Date: 27-Nov-2008 - 29-Nov-2008
Location: Paris, France
Contact Person: Georgeta Cislaru
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://

Linguistic Field(s): Applied Linguistics; Discourse Analysis; Linguistic Theories

Call Deadline: 05-Jun-2008

Meeting Description:

Analyse de discours et demande sociale :
enjeux théoriques et méthodologiques // Discourse Analysis and Social Demand: theoretical and methodological aspects
Ce colloque international souhaite à la fois témoigner de la diversité des expériences menées en France et à l’étranger, et susciter une réflexion plus générale sur les implications méthodologiques et théoriques de recherches directement orientées par la demande sociale : pertinence des outils descriptifs, conception des rapports discours/hors discours, conditions d’une restitution de la recherche… Les enjeux que le titre du colloque évoque concernent donc tout aussi bien l’analyse de discours que le domaine social. Il s’agit de prendre la mesure des influences exercées réciproquement au travers d’études de cas concrets, de réflexions épistémologiques ou méthodologiques, de propositions théoriques, etc. //

The conference seeks to highlight the diversity of research work in France and throughout the world, and to encourage reflection on theoretical and methodological implications of social-demand oriented research: what of the relevance of descriptive tools and categories, or of the conception of discourse/out-discourse relation, or of the context of results restitution?.. The issues evoked in the title of the conference concern Discourse Analysis as well as the social domain itself. An important focus of the conference is to measure the reciprocal influences through case studies, epistemological and methodological reflections, theoretical proposals, etc.

Analyse de discours et demande sociale :
enjeux théoriques et méthodologiques
ADDS 2008
Paris, 27-29 novembre 2008

Conférenciers invités :
Malcolm Coulthard (U. d'Aston)
Norman Fairclough (U. de Lancaster - Institute for Advanced Studies, Emeritus)
Laurent Filliettaz (U. de Genève)
Isabelle Leglise (CNRS)
Eni Orlandi (U. de Campinas)
Diane Vincent (U. Laval)

Dès sa constitution, l'analyse de discours (AD) s'est engagée dans un dialogue avec la société. De fait, elle définit son objet, le discours, en relation avec les différentes sphères de l'activité sociale au sein desquelles ce dernier est produit (point de vue partagé par diverses approches, de M. Bakhtine 1984 [1952] à N. Fairclough 2003), comme une pratique ancrée dans un contexte socio-historique, comme une activité ayant des fins sociales susceptibles d'être reconstituées et/ou interprétées par l'analyse. D'une certaine façon, les données mêmes soumises à l'analyse sont configurées par les découpages de la société.

Ainsi, par la formulation des hypothèses qui président à la constitution du corpus, par le choix des observables puis par le « geste interprétatif » que le dispositif met en œuvre, l'AD questionne, d'une façon ou d'une autre, les instances politiques, médiatiques, institutionnelles productrices de discours. Les travaux sur le discours politique menés autour de M. Pêcheux cherchaient à saisir le travail, dans la matérialité langagière, des formations discursives et, au-delà, des formations idéologiques (D. Maldidier 1990). Du fait même de ses liens étroits avec la sphère des activités sociales, l'analyse de discours est soumise à un penchant « interventionniste », dans le sens où plus le rapport au monde est marqué, plus la recherche scientifique et les discours qu'elle produit sont susceptibles d'avoir des répercussions sur l'ordre du monde et sur sa perception (cf. I. Léglise 2000).

Dans la logique de ces relations étroites entre discours et société, des analyses produites en AD sont souvent exploitées par les instances productrices de discours : on peut mentionner ici les travaux portant sur les discours produits en situation de travail (A. Borzeix et B. Fraenkel (coord.) 2001, L. Filliettaz et J.-P. Bronckart 2005, F. Mourlhon-Dallies (coord.) 2007), le discours politique (M. Tournier 1992/1997/2001, Guilhaumou 1998), les discours médiatiques (S. Moirand 2007), les discours de l'entreprise (N. Garric et I. Léglise 2005, A. Salem 1993), les discours académiques (K. Fløttum (éd.) 2007), le discours didactique (J. Peytard et S. Moirand 1992), ou encore les préjugés, sociaux, raciaux ou ethniques véhiculés par le discours (T. Van Dijk 1996, D. Vincent 2005)… Les instances productrices de discours s'adressent même de plus en plus souvent à l'analyste du discours pour des missions de conseil, d'expertise, de diagnostic. Ce type de demande oblige à notre sens l'AD à définir ou redéfinir sa spécificité dans la délimitation de son objet, dans la mise en œuvre de ses outils, dans la théorisation des relations entre discours et « hors-discours ».

Une des ambitions du colloque est de faire dialoguer différentes approches de l'analyse du discours (Analyse de discours, Critical Discourse Analysis, Conversation Analysis, Forensic Linguistics, approches multimodales des discours…). Le colloque souhaite aussi mettre en avant les interactions avec d'autres disciplines qui ont pour objet le discours (anthropologie, information et communication, sociologie, psychologie…).

Les propositions de communication pourront aborder l'un des aspects suivants ou formuler d'autres pistes en lien avec la problématique du colloque :
- L'impact de la relation au monde extérieur sur l'évolution de la théorie - que ce soit au niveau des concepts, des positionnements ou des modélisations. C'est d'abord l'histoire même de l'analyse de discours qui pourrait constituer un objet de réflexion. On peut également s'interroger sur les façons dont l'objet de recherche/d'analyse est susceptible d'amender la théorie ; de même, la question de la modélisation du monde extérieur par l'AD (interdiscours, objets de discours, construction sociale, etc.) ou celle de la théorisation de l'extralinguistique apparaissent comme particulièrement pertinentes, mais d'autres angles de vue peuvent être envisagés.
- La caractérisation de la demande sociale : types de demandes sociales, contextes d'émergence, évaluation des demandes sociales, etc. En effet, il est parfois difficile de savoir où commence la demande sociale, compte tenu notamment du fait que l'analyse de discours se pose d'emblée comme une discipline orientée vers le social : une demande sociale doit-elle nécessairement être institutionnalisée ? doit-elle soulever des questionnements et des agissements particuliers (tel, par exemple, l'interventionnisme) ?..
- Les données et leur traitement : constitution et présentation du corpus, questions de déontologie (anonymisation, retombées des résultats, etc.)…
- L'interdisciplinarité de l'AD : enjeux théoriques et méthodologiques, nouvelles perspectives de recherche, nouveaux corpus, etc.
Seront retenues de manière préférentielle les contributions qui soit exposeront, sur des applications concrètes, des orientations méthodologiques et sauront en dégager les enjeux, soit développeront des considérations épistémologiques clairement structurées, appuyées par des exemples.

Références bibliographiques
Bakhtine, M. 1984 [1952], Les genres de discours, in Esthétique de la création verbale, Paris, Gallimard.
Boutet J.et Maingueneau D., 2005, « Sociolinguistique et analyse du discours : façons de dire, façons de faire », Langage et société 114 (Approches interdisciplinaires des pratiques langagières et discursives), p. 15-47.
Borzeix, A., Fraenkel, B. (coord.), 2001, Langage et Travail. Communication, cognition, action, Paris, Editions du CNRS.
Cislaru G., Pugnière F. et Sitri F. (dir.), à paraître 2008, « Analyse de discours et demande sociale : le cas des écrits de signalement », Les Carnets du Cediscor 10.
Fairclough, N., 2003, Analysing Discourse: Textual Analysis for Social Research, London, Routledge.
Filliettaz, L., Bronckart. J.-P. (éds.), 2005, L'analyse des actions et des discours en situation de travail. Concepts, méthodes et applications, Louvain, Peeters.
Fløttum, K. (éd.), 2007, Language and discipline perspectives on academic discourse, Cambridge, Cambridge Scholars Publishing.
Garric, N., Léglise, I., 2005, «Le discours patronal, discours de propagande», in D. Banks (éd.), Caractéristiques linguistiques des textes de propagande, Paris, L'Harmattan, p. 133-146.
Guilhaumou J., 1998, La parole des sans. Les mouvements actuels à l'épreuve de la Révolution française, Fontenay/Saint-Cloud, ENS Editions.
Léglise, I., 2000, « Présentation. Lorsque des linguistes interviennent : écueils et enjeux », Revue française de linguistique appliquée V-1, p. 5-13.
Maldidier D., 1990, L'inquiétude du discours, textes de M. Pêcheux, Paris, Edition des cendres.
Mazière, F., 2005, L'Analyse du discours. Histoire et pratiques, Paris, PUF.
Moirand, S., 2007, Les discours de la presse quotidienne : observer, analyser, comprendre, Paris, PUF.
Peytard, J., Moirand, S., 1992, Discours et enseignement du français, Paris, Nathan.
Mourlhon-Dallies, F. (éd.), 2007, « Langue et travail », Le Français dans le monde, numéro spécial été 2007.
Salem, A., 1993, « De travailleurs à salariés. Repères pour une étude de l'évolution du vocabulaire syndical », Mots n°36, p. 74-83.
Tournier, M., 1992/1997/2001, Propos d'étymologie sociale I, II, III, Paris, Klincksieck ; Lyon, ENS Editions.
Van Dijk, T., 1996, Discourse, Racism and Ideology, La Laguna, RCEI Ediciones.
Vincent, D., 2005, « Analyse conversationnelle, analyse de discours et interprétation des discours sociaux : le cas de la radio de confrontation », Marges linguistiques 9, consultable sur http://www.revue-texto.net/Archives/Archives.html

Comité scientifique (en cours) :
Alma Bolon (U. de la Republica, Montevideo), Sonia Branca (U. Paris 3), Bernard Bosredon (U. Paris 3), Josiane Boutet (IUFM et U. Paris 7), Jacques Bres (U. Montpellier 3), Helena Calsamiglia (U. Pompeu Fabra, Barcelona), Ross Charnock (U. Paris 9), Chantal Claudel (U. Paris 8), Malcolm Coulthard (U. d'Aston), Marianne Doury (CNRS), Norman Fairclough (U. de Lancaster - Institute for Advanced Studies, Emeritus), Laurent Filliettaz (U. de Genève), Daniel Gile (ESIT, U. Paris 3), Jacques Guilhaumou (CNRS), Jean-François Jeandillou (U. Paris 10), Alice Krieg-Planque (U. Paris 12), Isabelle Laborde-Milaa (U. Paris 12), Isabelle Leglise (CNRS), Dominique Maingueneau (U. Paris 12), Francine Mazière (U. Paris 13), Caroline Mellet (U Paris 10), Sophie Moirand (U. Paris 3), Florence Mourlhon-Dallies (U. Paris 3), Patricia von Münchow (U. Paris 5), Eni Orlandi (U. de Campinas), Marie-Anne Paveau (U. Paris 13), Alain Rabatel (IUFM et U. Lyon 2), Florimond Rakotonoelina (U. Paris 3), Sandrine Reboul-Touré (U. Paris 3), Jeannine Richard-Zappella (U. d'Amiens), Laurence Rosier (U. Libre de Bruxelles), André Salem (U. Paris 3), Véronique Traverso (U. Lyon 2), Diane Vincent (U. Laval)

Organisation :
Colloque organisé par le SYLED (EA 2290, Université Paris 3), en partenariat avec le Laboratoire Communication et politique (CNRS, FRE 2813).
Contacts : Georgeta Cislaru, Frédéric Pugnière-Saavedra, Frédérique Sitri, Marie Veniard, colloque.addsyahoo.fr

Modalités :
Les propositions de communication, de 500 mots (hors bibliographie), sont à envoyer avant le 5 juin 2008 à colloque.addsyahoo.fr
Les communications pourront se faire en français, en anglais ou en espagnol

Frais d'inscription
30
10 pour les étudiants

Calendrier :
Envoi des propositions de communication : avant le 5 juin 2008
Décision du comité scientifique : 15 juillet 2008
Dates et lieu du colloque : 27-29 novembre 2008, Paris

Actes de colloque :
Les articles issus des communications feront l'objet d'une publication (sous forme de recueil ou de numéro de revue), après évaluation par le comité scientifique.


Discourse Analysis and Social Demand: theoretical and methodological aspects
ADDS 2008
Paris, November 27-29, 2008

Keynote speakers
Malcolm Coulthard (Aston University, UK)
Norman Fairclough (Lancaster University - Institute for Advanced Studies, Emeritus, UK)
Laurent Filliettaz (Université de Genève, CH)
Isabelle Leglise (CNRS, FR)
Eni Orlandi (Universidade Campinas, BR)
Diane Vincent (Université Laval, CA)

From its beginnings, Discourse Analysis has been engaged in a dialogue with society. Discourse Analysis defines discourse through the latter's relation with the different domains of social activity within which it is produced (this point of view is shared by authors like M. Bakhtin 1984 or N. Fairclough 2003): as a practice fixed in social and historic context, as an activity having social goals which may be restructured and/or interpreted by the analyst. In this way, the data submitted for analysis are partially configured and segmented by society.

Thus, through the formulation of hypotheses that determine the corpus' composition, through the selection of observables, and finally through its ''interpretative gesture'', Discourse Analysis questions, in one way or another, the political, media and institutional instances that produce discourse. For instance, the aims of Pêcheux's works on political discourse were to grasp, beyond the materiality of language, discursive formations, and beyond that, ideological formations as well (D. Maldidier 1990). Because of its close relationship to the sphere of social activities, Discourse Analysis is akin to ''interventionism'', i.e. the closer its ties to the world are, the greater scientific research and the discourses it produces impact upon world order and its perception (cf. Léglise 2000).

Due to the close relationship between discourse and society, the results provided by Discourse Analysis are often exploited and interpreted by instances-sources of analyzed discourse. Notable examples are studies of discourse in a working context (A. Borzeix & B. Fraenkel (coord.) 2001, L. Filliettaz & J.-P. Bronckart 2005, F. Mourlhon-Dallies (ed.) 2007), of political discourse (M. Tournier 1992/1997/2001, Guilhaumou 1998), of media discourse (S. Moirand 2007), of business discourse (N. Garric & I. Léglise 2005, A. Salem 1993), of academic discourse (K. Fløttum (éd.) 2007), of didactical discourse (J. Peytard & S. Moirand 1992), as well as studies of social, racial or ethnic prejudices/stereotypes which are channelled through discourse (T. Van Dijk 1996, D. Vincent 2005). With increasing frequency, institutions solicit consulting, expertise, diagnosis. This kind of demand compels Discourse Analysis to define and redefine its specificity with regard to the delimitation of the research object, the configuration of its tools, the theorization of the relationship between discourse and ''out-discourse''.

One of the challenges of this conference is to propose a dialogue between different approaches to discourse: Discourse Analysis, Critical Discourse Analysis, Conversation Analysis, Forensic Linguistics, Multi-Modal Approaches of Discourse… Another challenge is to emphasize interdisciplinary cooperation and interaction with other domains that work with discourse, such as anthropology, information & communication sciences, sociology, psychology, etc.

Communication proposals may address one of the following topics or propose new themes in connection with the conference issues.

- The relationship of the theory to the outside world and the impact of this relationship upon the theory's development, whether it be through its concepts, perspective or modelling levels. One may treat the history and epistemology of Discourse Analysis, or discuss the ways in which study/research objects are likely to enrich theory. One may also examine Discourse Analysis' modelling of the world (interdiscourse, discourse object, social constructions, etc.) or examine the theories proposed by Discourse Analysis in order to explain non-linguistic impacts on discourse.
- Social demand characterization: types of social demand, outbreak context, social demand evaluation, etc. Indeed, it is sometimes difficult to know where social demand begins, since Discourse Analysis is already social-oriented. Must social demand be institutional? Should it lead to specific questioning and to actions, like interventionism?
- Types of data and their treatment: corpus composition, presentation, and annotation; deontology (anonymization, data exploitation, etc.)…
- Discourse Analysis and interdisciplinary research: theoretical and methodological aspects, new research areas, new corpuses, etc.

The scientific committee will favour proposals that expose, through concrete applications, various methodological trends while highlighting their relevance, as well as those that develop epistemological or theoretical considerations, supported by examples.

Refrences:
Bakhtine, M. 1984 [1952], Les genres de discours, in Esthétique de la création verbale, Paris, Gallimard.
Boutet J.et Maingueneau D., 2005, « Sociolinguistique et analyse du discours : façons de dire, façons de faire », Langage et société 114 (Approches interdisciplinaires des pratiques langagières et discursives), p. 15-47.
Borzeix, A., Fraenkel, B. (coord.), 2001, Langage et Travail. Communication, cognition, action, Paris, Editions du CNRS.
Cislaru G., Pugnière F. et Sitri F. (dir.), à paraître 2008, « Analyse de discours et demande sociale : le cas des écrits de signalement », Les Carnets du Cediscor 10.
Fairclough, N., 2003, Analysing Discourse: Textual Analysis for Social Research, London, Routledge.
Filliettaz, L., Bronckart. J.-P. (éds.), 2005, L'analyse des actions et des discours en situation de travail. Concepts, méthodes et applications, Louvain, Peeters.
Fløttum, K. (éd.), 2007, Language and discipline perspectives on academic discourse, Cambridge, Cambridge Scholars Publishing.
Garric, N., Léglise, I., 2005, «Le discours patronal, discours de propagande», in D. Banks (éd.), Caractéristiques linguistiques des textes de propagande, Paris, L'Harmattan, p. 133-146.
Guilhaumou J., 1998, La parole des sans. Les mouvements actuels à l'épreuve de la Révolution française, Fontenay/Saint-Cloud, ENS Editions.
Léglise, I., 2000, « Présentation. Lorsque des linguistes interviennent : écueils et enjeux », Revue française de linguistique appliquée V-1, p. 5-13.
Maldidier D., 1990, L'inquiétude du discours, textes de M. Pêcheux, Paris, Edition des cendres.
Mazière, F., 2005, L'Analyse du discours. Histoire et pratiques, Paris, PUF.
Moirand, S., 2007, Les discours de la presse quotidienne : observer, analyser, comprendre, Paris, PUF.
Peytard, J., Moirand, S., 1992, Discours et enseignement du français, Paris, Nathan.
Mourlhon-Dallies, F. (éd.), 2007, « Langue et travail », Le Français dans le monde, numéro spécial été 2007.
Salem, A., 1993, « De travailleurs à salariés. Repères pour une étude de l'évolution du vocabulaire syndical », Mots n°36, p. 74-83.
Tournier, M., 1992/1997/2001, Propos d'étymologie sociale I, II, III, Paris, Klincksieck ; Lyon, ENS Editions.
Van Dijk, T., 1996, Discourse, Racism and Ideology, La Laguna, RCEI Ediciones.
Vincent, D., 2005, « Analyse conversationnelle, analyse de discours et interprétation des discours sociaux : le cas de la radio de confrontation », Marges linguistiques 9, consultable sur http://www.revue-texto.net/Archives/Archives.html

Programme Committee:
Alma Bolon (U. de la Republica, Montevideo), Sonia Branca (U. Paris 3), Bernard Bosredon (U. Paris 3), Josiane Boutet (IUFM et U. Paris 7), Jacques Bres (U. Montpellier 3), Helena Calsamiglia (U. Pompeu Fabra, Barcelona), Ross Charnock (U. Paris 9), Chantal Claudel (U. Paris 8), Malcolm Coulthard (U. d'Aston), Marianne Doury (CNRS), Norman Fairclough (U. de Lancaster - Institute for Advanced Studies, Emeritus), Laurent Filliettaz (U. de Genève), Daniel Gile (ESIT, U. Paris 3), Jacques Guilhaumou (CNRS), Jean-François Jeandillou (U. Paris 10), Alice Krieg-Planque (U. Paris 12), Isabelle Laborde-Milaa (U. Paris 12), Isabelle Leglise (CNRS), Dominique Maingueneau (U. Paris 12), Francine Mazière (U. Paris 13), Caroline Mellet (U Paris 10), Sophie Moirand (U. Paris 3), Florence Mourlhon-Dallies (U. Paris 3), Patricia von Münchow (U. Paris 5), Eni Orlandi (U. de Campinas), Marie-Anne Paveau (U. Paris 13), Alain Rabatel (IUFM et U. Lyon 2), Florimond Rakotonoelina (U. Paris 3), Sandrine Reboul-Touré (U. Paris 3), Jeannine Richard-Zappella (U. d'Amiens), Laurence Rosier (U. Libre de Bruxelles), André Salem (U. Paris 3), Véronique Traverso (U. Lyon 2), Diane Vincent (U. Laval)

Conference Organisers:
SYLED (EA 2290, Université Paris 3), in partnership with Laboratoire Communication et politique (CNRS, FRE 2813).
Contact persons: Georgeta Cislaru, Frédéric Pugnière-Saavedra, Frédérique Sitri, Marie Veniard - colloque.addsyahoo.fr

Submission Instructions:
Authors are invited to submit 500 words (bibliography not included) abstracts to colloque.addsyahoo.fr before June 5, 2008.
Conference languages: French, English, Spanish.

Fees:
30
10 for students

Important Dates:
The final deadline for receipt of all submissions is June 5, 2008
Notification of acceptance/refusal: July 15, 2008
Conference location and dates: Paris, November 27-29, 2008

Conference Proceedings:
Final selected and revised papers will be published in the conference proceedings (book or journal issue).



Message 2: Colloque 'Enfance(s) et plurilinguisme'
Date: 16-Mar-2008
From: Catherine Colin <catherine.colinuniv-montp3.fr>
Subject: Colloque 'Enfance(s) et plurilinguisme'
E-mail this message to a friend


Full Title: Colloque 'Enfance(s) et plurilinguisme'

Date: 26-Jun-2008 - 27-Jun-2008
Location: Montpellier, France
Contact Person: Catherine Colin
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://

Linguistic Field(s): General Linguistics; Language Acquisition; Psycholinguistics; Sociolinguistics

Call Deadline: 31-Mar-2008

Meeting Description:

Colloque Jeunes Chercheurs 'Enfance(s) et plurilinguisme', Université Montpellier III, France, 26-27 juin 2008

Call for Papers

Enfance(s) et plurilinguisme
Colloque Jeunes Chercheurs 26-27 juin 2008
Organisé par DIPRALANG EA 739
Université Montpellier III

2ème APPEL - Extension de la date limite d'envoi des propositions (31 mars 2008)

L'association entre enfance et plurilinguisme peut sembler paradoxale du point de vue étymologique : le terme enfant, issu du latin « infans » est formé de « in » (préfixe privatif) et de « fari » ('parler'), signifie à l'origine « celui qui ne parle pas ». Mais loin de l'idée d'une parole absente voire niée, la période de l'enfance, que l'on délimitera ici de la naissance à 13 ans selon les définitions valables en psychologie du développement, est une période riche en expériences linguistiques plurielles.

Dans un environnement plurilingue, l'appropriation de plusieurs langues et/ou variétés de langues par les enfants dans des contextes variés représente de nombreux défis de recherche et des enjeux pluridisciplinaires, tant en linguistique qu'en psychologie, ou encore en sociologie, en anthropologie…
L'objectif de ce colloque sera d'offrir un panorama des différents visages de ces enfances plurilingues, pour emprunter le terme de Gilbert Dalgalian, en explorant les axes de recherche suivants.

Acquisition:
On pourra s'intéresser aux processus en jeu dans le développement d'une compétence plurilingue chez l'enfant. On considèrera, par exemple :
- La nature et le fonctionnement de ces processus, sur tous les plans du développement langagier (lexique, syntaxe, phonologie)
- Les conséquences de la présence de plusieurs langues sur le développement langagier de l'enfant en général
- Les stratégies mises en place par les enfants (conscientes ou inconscientes) dans leur apprentissage de langue étrangère, langue seconde ou langue de scolarisation, tant en production qu'en compréhension (à l'écrit ou à l'oral).

Sociolinguistique:
Dans une perspective sociolinguistique, autant les observations d'usages que les analyses de discours sur les imaginaires linguistiques, rendent compte du rapport de l'enfant au langage en situation de plurilinguisme. De ce constat découlent deux problématiques :
- L'hétérogénéité des pratiques langagières, au sens où l'enfant navigue dans « l'entre des langues »
- Les représentations sur les langues, perceptibles à travers les discours épilinguistiques des locuteurs.

Didactique:
La mise en place d'un enseignement plurilingue soulève un certain nombre de questions, du fait que les orientations didactiques varient selon le rapport réel entre les langues :
- La gestion du plurilinguisme au niveau institutionnel : politiques linguistiques, orientation et élaboration de programmes concernant les premiers apprentissages…
- La gestion du plurilinguisme au niveau de la classe : usages et rôle des langues en présence (alternance codique /mélange de langues), constructions de savoirs linguistiques et disciplinaires, phénomènes langagiers observés…
- L'influence de variables telles que le type et le degré d'exposition aux langues en présence, la méthodologie utilisée, l'âge des locuteurs … sur le développement de leur compétence plurilingue en milieu scolaire.
Dans le but d'offrir une vision assez large du sujet proposé, les communications pourront porter sur toute configuration plurilingue possible et ne seront donc pas uniquement limitées aux situations faisant intervenir le français.

Calendrier:
Date limite d'envoi des propositions : 15 mars 2008 - extension jusqu'au 31 mars 2008
Notification d'acceptation : début mai 2008
Programme du colloque disponible : fin mai 2008

Modalites De Soumission:
Les participants disposeront de 35 minutes (20 minutes de communication et 15 minutes de discussion).
Les propositions de communication seront anonymes et ne devront pas dépasser 500 mots (titre compris).
Celles-ci seront envoyées sous format word, rtf ou pdf à l'adresse suivante : montp3.cjc.2008gmail.com, accompagnées d'un deuxième fichier indiquant le nom, prénom, adresse email de l'auteur et l'axe de recherche dans lequel s'inscrit la proposition. Vous recevrez un accusé de réception de notre part. Le cas échéant, veuillez nous contacter.

Comite D'organisation:
Diiana Bodourova
Catherine Colin
Aikaterini Ioannidou
Fernando Rodriguez
Marie-Gaëlle Tholé

Comite Scientifique:
Cécile Canut - Université Montpellier 3, DIPRALANG
Philip Carr - Université Montpellier 3, CELA/ERSS - CNRS
Christelle Dodane - Université Montpellier 3, DIPRALANG
Laurent Gajo - Université de Genève (Suisse)
Daniel Gaonac'h - Université de Poitiers, CeRCA - CNRS
Marinette Matthey - Université Grenoble 3, LIDILEM
Danièle Moore - Université Simon Fraser, Vancouver (Canada) ; Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle
Michèle Verdelhan - Université Montpellier 3, DIPRALANG

Contact: montp3.cjc.2008gmail.com






This Year the LINGUIST List hopes to raise $60,000. This money will go to help keep 
the List running by supporting all of our Student Editors for the coming year.

See below for donation instructions, and don't forget to check out our Fund Drive 
2008 LINGUIST List Circus and join us on our many shows!

http://linguistlist.org/fund-drive/2008/

There are many ways to donate to LINGUIST!

You can donate right now using our secure credit card form at  
https://linguistlist.org/donation/donate/donate1.cfm

Alternatively you can also pledge right now and pay later. To do so, go to:
https://linguistlist.org/donation/pledge/pledge1.cfm

For all information on donating and pledging, including information on how to 
donate by check, money order, or wire transfer, please visit:
http://linguistlist.org/donate.html

The LINGUIST List is under the umbrella of Eastern Michigan University and as such 
can receive donations through the EMU Foundation, which is a registered 501(c) 
Non Profit organization. Our Federal Tax number is 38-6005986. These donations 
can be offset against your federal and sometimes your state tax return (U.S. tax 
payers only). For more information visit the IRS Web-Site, or contact your 
financial advisor.

Many companies also offer a gift matching program, such that they will match any 
gift you make to a non-profit organization. Normally this entails your contacting 
your human resources department and sending us a form that the EMU Foundation fills 
in and returns to your employer. This is generally a simple administrative procedure 
that doubles the value of your gift to LINGUIST, without costing you an extra penny. 
Please take a moment to check if your company operates such a program.

Thank you very much for your support of LINGUIST!


-----------------------------------------------------------------------------------------



Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue




Please report any bad links or misclassified data

LINGUIST Homepage | Read LINGUIST | Contact us

NSF Logo

While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed
on its pages, it cannot vouch for their contents.