* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *
LINGUIST List 21.2366

Thu May 27 2010

Calls: Discipline of Ling, Ling & Lit/France

Editor for this issue: Di Wdzenczny <dilinguistlist.org>


LINGUIST is pleased to announce the launch of an exciting new feature: Easy Abstracts! Easy Abs is a free abstract submission and review facility designed to help conference organizers and reviewers accept and process abstracts online. Just go to: http://www.linguistlist.org/confcustom, and begin your conference customization process today! With Easy Abstracts, submission and review will be as easy as 1-2-3!
Directory
        1.    Laurent Gautier, Nouvelles Stylistiques: Nouvelles Approches Linguistiques du Texte Littéraire?

Message 1: Nouvelles Stylistiques: Nouvelles Approches Linguistiques du Texte Littéraire?
Date: 26-May-2010
From: Laurent Gautier <laurent.gautieru-bourgogne.fr>
Subject: Nouvelles Stylistiques: Nouvelles Approches Linguistiques du Texte Littéraire?
E-mail this message to a friend

Full Title: Nouvelles Stylistiques: Nouvelles Approches Linguistiques du
Texte Littéraire?

Date: 24-Mar-2011 - 26-Mar-2011
Location: Dijon, France
Contact Person: Laurent Gautier
Meeting Email: laurent.gautieru-bourgogne.fr

Linguistic Field(s): Discipline of Linguistics; Ling & Literature

Call Deadline: 01-Jul-2011

Meeting Description:

Nouvelles Stylistiques: Nouvelles Approches Linguistiques du Texte
Littéraire?
Dijon - 24-26 mars 2011

Ce colloque sera consacré à un dialogue entre les diverses traditions
européennes d'approche du texte littéraire, qu'elles soient stylistiques ou
linguistiques.

2nd Call for Papers

« Le style est mort, vive le style », notait Compagnon (1997 : 5) en
ouverture de son article sur le style dans Littérature. De fait, le style
littéraire comme objet discursif construit par ses lecteurs et guidé par
certains procédés textuels continue d'intéresser, de fasciner, d'interroger.

Et la stylistique ? « La stylistique est morte, vive la stylistique. » clame
ironiquement Lecercle (1993: 18).

Si la stylistique comme discipline a été largement remise en question, trop
éclectique, trop ''(o)utilitaire'' (Saint-Gérand, cité par Adam 1997 : 22 ), trop
française en tant que discipline à concours d'enseignement (cf. Bordas
2005, 2007), le terme est-il voué à la disparition ? Les ouvrages sur la
discipline continuent d'être (ré)édités (par exemple, Buffard-Moret 2009,
Gardes-Tamines 2004, Stolz 2006). Et, il y a, bien présente, une réflexion
française et francophone sur l'analyse du style littéraire et /ou sur la
discipline qui n'est pas liée aux concours d'enseignement (cf. par exemple,
Adam 1997; Bordas 2005b, 2008 ; Dessons 2001 ; Genette 1991 ;
Herschberg-Pierrot 2005 ; Jaubert 1990 ; Jenny 1990; Molinié 1998 ;
Vouilloux 2000).

Le style et la stylistique, d'un point de vue français et francophone,
continuent de donner à penser.

Assurément,
since publications in stylistics continue to appear, and since conferences
devoted to stylistics continue to be held, it is safe to say that stylistics
does indeed have a future, especially in Europe.(Hamilton, 2006)

Or, justement, qu'en est-il, en France, des approches du texte littéraire non
français et du style, côté germanistes et anglicistes par exemple ? Qu'en
est-il de leur conception de la stylistique ? Qu'en est-il des approches du
texte littéraire et du style au-delà des frontières ? Qu'en est-il de leur
conception de la stylistique ? Et les uns sont-ils les pourvoyeurs des
autres? Que pensent enfin les représentants de la stylistique francophone
de ces différents courants, de ces différentes approches ? S'en sont-ils
nourris? S'en nourrissent-ils ? Et réciproquement. Où sont les zones
d'influences ?

C'est l'objet de ce colloque que de faire l'état de l'art, en Europe, et de
vérifier que la stylistique y a bien un avenir.

On a en effet crié la mort de la discipline au-delà de la France : pour
Lecercle, elle était morte en Europe au début des années 90 ; mais c'est
dès les années 70 que Fish la voyait enterrée en Amérique.

Or, note Molinié,

Après avoir connu une période faste dans les années 50-60, apparaissant
comme une discipline nouvelle, la stylistique s'est trouvée en retrait, dans
les années 75-85, par rapport à l'explosion d'autres domaines, pour vivre
depuis peu une sorte de renaissance, qui en fait désormais une discipline
porteuse et novatrice. Ce mouvement, qui n'est pas sans rappeler le sort
des écrivains avec leur passage au 'purgatoire,' appelle réflexions et
explications. Le plus simple, à cet effet, est de tenter de situer la stylistique
dans le champ des sciences humaines, à la fois comme recherche et
comme enseignement. (Molinié, 1997: 3)

Or, calcule Hamilton

However, publications in stylistics are still coming out. If you searched the
Modern Language Association's International Bibliography in October 2005
for publications in "stylistics," you would find 28,640 entries since 1964
(compared to just 8,388 for "philology"). Of the 28,640 entries for "stylistics"
in the bibliography, 21,945 have appeared since 1980 when Fish's full
critique of stylistics came out, and 11,612 publications have appeared since
1993 when Lecercle published his statement on stylistics. Lecercle was right
about the decline in publications explicitly carrying the "stylistics" brand
name, but there has hardly been a falling off where books are concerned.
For example, of the 37 books published in English between 1964 and 2005
with the word stylistics in the title, 19 were published since 1980. In fact, 10
were published between 1980 and 1992 while 9 were published between
1993 and 2005. This includes one published by Oxford University Press and
two published by Routledge, two highly respected publishers in the
academic world. And so, no matter what its enemies may say, stylistics is
here to stay. (Hamilton, 2006 : en ligne)

Par ailleurs, il semble exister une stylistique littéraire allemande bien
vivante, nourrie, en particulier, de la Textlinguistik (cf. Eroms, Gumbrecht),
pour laquelle le texte est l'unité de base et dont la démarche est
descendante : du transphrastique à l'infraphrastique (cf. Fix, 2008; Sandig,
2006 ; Adamzik, 2004 ; Fuchs, 2010). De même, il existe une stylistique
italienne, développée surtout (mais pas seulement) en fonction de l'analyse
du texte littéraire. (Cf. historiquement , Devoto 1975; Terracini 1966; Isella
1970 ; Segre 1993, etc. et actuellement Mengaldo (2001, 2002) à Padoue,
et son école réunie autour de la revue Stilistica e Metrica italiana et, selon
une approche plus linguistique , Manzotti 2005, qui développe une
stylistique littéraire, 'des effets poétiques', mais aussi textuelle, approchant
le texte littéraire selon différents niveaux d'analyse (illocutif, sémantique,
syntaxique, etc.) pour en construire progressivement le sens et pour saisir
et décrire la contribution de chaque phénomène expressif à l'organisation
(linguistique et poétique) globale du texte.

Il existe encore une stylistique littéraire anglaise en France, appliquée et/ou
théorique (par exemple, Mattia-Viviés 2004 et 2006 ; Salvayre et Vincent-
Arnaud 2006) et une stylistique littéraire anglaise et américaine outre-
Manche et Outre-Atlantique (Toolan, 1990, 1998), mais aussi bernoise
(Busse, 2006 et 2007) par exemple, intéressée par la pragmatique (Black,
2005), la stylistique de corpus (Toolan, 2009) et dont la branche
nouvellement née, la « stylistique cognitive » (cf. par exemple, Burke, 2000,
2004, 2005, 2005 ; Semino&Culpeper, 2002; Stockwell, 2002 ) est issue du
''tournant cognitiviste'' (Toolan&Weber, 2005):

What is new about cognitive stylistics is the way in which linguistic analysis
is systematically based on theories that relate linguistic choices to cognitive
structures and processes. This provides more systematic and explicit
accounts of the relationship between texts on the one hand and responses
and interpretations on the other (Semino& Culpeper, 2002).

Ainsi, notre objectif, avec ce colloque, est de décloisonner le champ
disciplinaire, de faire se rencontrer et se présenter les stylistiques
européennes du texte littéraire afin de répondre aux questions suivantes:
- cette discipline est-elle bien vivante ?
- ou bien si elle est morte, que sont donc ces disciplines qui prétendent en
être ?
- quelle est la nature exacte du lien qui unit le style littéraire et cette /
ces stylistique(s) ? ce lien va-t-il toujours de soi ?
- si elle renaît de ses cendres, sur quels fondements la stylistique a-t-elle
retrouvé force et vitalité ?
- y-a-t-il, ce faisant, une ou plusieurs stylistiques ?
- quels en sont alors les fondements communs ? les points de rencontre ou
de convergence ? les ''lieux'' d'hybridation ? les spécificités ?

Nous privilégierons les communications théoriques plutôt que pratiques :
en effet, notre objectif est de faire le point sur les différentes approches et
réflexions comparatives. Seront également bienvenues les études croisées :
stylistique anglaise vue par les stylisticiens français, stylistique italienne vue
par les stylisticiens allemands, par exemple.

La langue des communications écrites finales sera le français pour des
raisons de publiabilité. Nous recommandons également le français pour les
communications orales.

Conférenciers invités
K. Adamzik (Genève, Suisse) J.-M. Adam (Lausanne, Suisse), E. Bordas
(Lyon, France) ; B. Busse (Bern, Suisse), V. Fuchs (Greifswald, Allemagne),
C. Hamilton (Mulhouse, France), A. Jaubert (Nice, France), L. Jenny
(Genève, Suisse), E. Manzotti (Genève, Suisse), P.V. Mengaldo (Padoue,
Italie) ; G. Molinié (Paris, France), M. Praloran (Lausanne, Suisse) ; M.
Toolan (Birmingham, UK)

Equipes de recherche engagées :
Centre Interlangues Texte Image Langage (EA4182) de l'Université de
Bourgogne
Centre Pluridisciplinaire textes et contextes (EA 4178) de l'Université de
Bourgogne
Pôle ''Textes et contextes'' de la MSH de Dijon (UMR CNRS/uB 2739)

Comité scientifique :
Kirsten Adamzik (Genève), Eric Bordas (ENS, Lyon), Beatrix
Busse (Bern), Catherine Chauvin (Nancy), Michel Erman (U. Bourgogne),
Craig Hamilton (U. Haute Alsace), Olga Inkova (Genève), Emilio Manzotti
(Genève), Georges Molinié (U. Paris-Sorbonne)

Comité d'organisation :
Laurent Gautier (U. Bourgogne), Cécile Narjoux (U. Bourgogne)

Propositions de communication d'une page à adresser avant le 1er juillet
2010 à : cnarjouxfree.fr ET laurent.gautieru-bourgogne.fr

Dates :
24-26 mars 2011 : colloque sur 2 demi-journées + 1 jour plein (jeudi au
samedi)
5 septembre 2010 : réponse du comité d'organisation aux propositions,
après
avis du comité scientifique
1er juillet 2010 : date limite de proposition
avril 2010 : appel à propositions
Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue



Page Updated: 27-May-2010

Supported in part by the National Science Foundation       About LINGUIST    |   Contact Us       ILIT Logo
While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed on its pages, it cannot vouch for their contents.