* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *
LINGUIST List 21.398

Mon Jan 25 2010

Calls: Discourse Analysis/Sociolinguistics/Signes, discours et...(Jrnl)

Editor for this issue: Susanne Vejdemo <susannelinguistlist.org>


LINGUIST is pleased to announce the launch of an exciting new feature: Easy Abstracts! Easy Abs is a free abstract submission and review facility designed to help conference organizers and reviewers accept and process abstracts online. Just go to: http://www.linguistlist.org/confcustom, and begin your conference customization process today! With Easy Abstracts, submission and review will be as easy as 1-2-3!
Directory
        1.    Sandina Vasile, Signes, discours et sociétés

Message 1: Signes, discours et sociétés
Date: 23-Jan-2010
From: Sandina Vasile <sandina_royahoo.com>
Subject: Signes, discours et sociétés
E-mail this message to a friend

Full Title: Signes, discours et sociétés


Linguistic Field(s): Discourse Analysis;Semantics;Sociolinguistics;Text/Corpus Linguistics

Call Deadline: 01-Mar-2010

Numéro 5 Revue Signes, Discours et sociétés.

La communication politique : actualités et perspectives

C'est la communication, sous toutes ses formes, qui crée le lien si
particulier entre l'offre politique et la demande citoyenne. La
communication politique se différencie essentiellement des autres espèces
de communication par sa finalité. Dans les sociétés démocratiques
représentatives, le sujet politique s'exprime dans l'espace public en
utilisant la communication politique, qui repose sur l'adhésion de
l'émetteur au message (le signifiant) qu'il délivre. Cette démarche se
différencie de la publicité politique, utilisée de plus en plus dans nos
démocraties modernes : elle véhicule plutôt des 'référents' puisés dans
l'imaginaire collectif et non la politique stricto sensu. Au début du 21ème
siècle, la tendance dominante est bien à une communication politique
euphémisée, légère, rassurante et empathique, comme pour se prémunir de
toute 'révolte' ou de tout 'bouleversement' dans une société de plus en
plus envahie par les images d'un monde extérieur en crise. On en est ainsi
arrivé à conditionner l'information et non plus l'électeur : les relais
transmettent l'information.

Nous proposons donc dans ce numéro 5 de la revue Signes, Discours et
Sociétés une réflexion sur la 'communication politique' propre à chacun de
nos pays. Nous vous invitons à réfléchir sur les évolutions significatives
que vous pouvez noter et qui sont à l'œuvre dans les pratiques des médias
et des acteurs politiques pour adresser des messages à l'opinion publique.

S'agissant des médias, ces évolutions peuvent concerner la façon dont ils
peuvent couvrir telle ou telle campagne pour l'élection présidentielle par
exemple. Le développement du multi-canal, c'est-à-dire de dispositifs qui
permettent aux médias d'éditer sur différents canaux (radio, presse écrite,
web, tv) contribue à n'en pas douter à une évolution que l'on peut penser
significative. Les formats d'information qui relèvent du 'journalisme
politique' continuent de jouer un rôle important dans les campagnes, en
raison de la nature de ces programmes qui permettent d'éclairer les enjeux
de l'élection. En réalité, ce que les campagnes modernes permettent
d'observer, c'est la manière dont les candidats ont cherché à piloter le
travail des médias, et comment, en conséquence, les médias ont essayé
d'échapper au contrôle des conseillers en communication.

Voici une liste non exhaustive des thèmes et des problématiques sur
lesquels vous êtes invités à nous adresser des contributions :

Dans quelle mesure la nouvelle communication politique appelle une nouvelle
information politique?
Qu'est-ce qui, dans la communication politique, pèse le plus sur ce que le
citoyen peut voir, entendre et lire, et, comment?
Comment faire pour que l'électeur qui s'intéresse de temps à autre, sans
plus à la politique, entende et comprenne?
L'omniprésence médiatique traduit-elle une continuité dans la communication
politique? S'agit-il là d'un impératif structurel de la nouvelle
rhétorique politique ou bien d'une règle de base désormais quasi-immuable
de la stratégie politique dans les démocraties dites 'd'opinion'?
Au-delà des problèmes évidents en matière de respect du pluralisme
d'expression, dans quelles mesures ces évolutions dans la façon d'adresser
des messages politiques engagent elles une réflexion sur les conditions de
l'échange politique dans les démocraties gouvernées?


Calendrier
Remise des propositions d'articles : 1er mars 2010
Avis du comité de lecture : 15 mars 2010
Remise des articles proposés : 15 avril 2010
Remise des articles corrigés: 1er Juin 2010
Mise en ligne des articles : 30 juin 2010


Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue




Please report any bad links or misclassified data

LINGUIST Homepage | Read LINGUIST | Contact us

NSF Logo

While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed
on its pages, it cannot vouch for their contents.