* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *
LINGUIST List 22.2609

Thu Jun 23 2011

Calls: Ling & Literature/Canada

Editor for this issue: Alison Zaharee <alisonlinguistlist.org>


LINGUIST is pleased to announce the launch of an exciting new feature: Easy Abstracts! Easy Abs is a free abstract submission and review facility designed to help conference organizers and reviewers accept and process abstracts online. Just go to: http://www.linguistlist.org/confcustom, and begin your conference customization process today! With Easy Abstracts, submission and review will be as easy as 1-2-3!
Directory
        1.     Olga Kharytonava , Colloque Estudiantin 'Exemple et Contre-exemple'

Message 1: Colloque Estudiantin 'Exemple et Contre-exemple'
Date: 22-Jun-2011
From: Olga Kharytonava <olga.kharytogmail.com>
Subject: Colloque Estudiantin 'Exemple et Contre-exemple'
E-mail this message to a friend

Full Title: Colloque Estudiantin 'Exemple et Contre-exemple'

Date: 21-Oct-2011 - 23-Oct-2011
Location: London, Ontario, Canada
Contact Person: El hadji Camara
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://uwo.ca/french/super/etudiants/colloque2011

Linguistic Field(s): Ling & Literature

Call Deadline: 21-Jul-2011

Meeting Description:

Les Associations des étudiant.e.s de 2ème et 3ème cycles des départements d’études françaises des universités suivantes: Université Western Ontario, Université Queen’s, Université de Waterloo et Université du Québec à Montréal, vous invitent à proposer des communications sur le thème ‘L’exemple et le contre-exemple’.

En latin, l’exemple signifie littéralement ‘ce qui est retiré en tant qu’échantillon’. C’est en passant par les idées de ‘modèle’ et d’ ‘imitation’ que le Petit Robert donne une définition de l’exemple. Le Trésor de la Langue Française quant à lui nous présente son contraire comme ‘un exemple qui contredit un énoncé ou une loi’. Comment l’exemplarité se constitue-t-elle? Selon quelles modalités autoritaires? Quelle inscription dans l’histoire d’une culture implique-t-elle?

En linguistique, l’exemple représente la base du travail. Il vient soutenir une analyse ou une théorie quelconque, alors que le contre-exemple bouscule la plupart du temps les théories établies ou les hypothèses envisagées en soulevant des questions méthodologiques quant à son traitement dans l’analyse, à savoir: que faut-il en faire? L’inclure dans l’analyse? Le rejeter ou le traiter comme une exception motivée?

En études littéraires, l’exemple est souvent mis en relation avec son complément, le contre-exemple. Dans le sens platonicien, il se manifeste comme l’image parfaite contre laquelle toute autre chose devient copie. L’exemple se montre aussi sous plusieurs formes rhétoriques (priamèle, comparaison, analogie etc.) et sur plusieurs registres (historique, moral, mythologique, deliberative, judiciaire etc.). La mimesis, la théorie du reflet et les divers phénomènes du dédoublement constituent donc autant de façons de reproduire ou de confronter en littérature ce qui fait exemple, ce qui se donne comme exemplaire. On peut aussi y rapporter les différents types de bourgeonnements qui prolifèrent à partir d’un texte source, l’utilisation que plusieurs écrivains font du plagiat, de même que cette vision intertextuelle de la littérature qui définit le corps du texte comme un tissu de citations.

Conférenciers Pléniers:

Yves Roberge (Université de Toronto) et Agnès Conacher (Université Queen's)

Appel à communication:

Pour les étudiant.e.s de maîtrise, doctorant.e.s et jeunes chercheur.e.s

Date limite : 21 juillet 2011

L'exemple, grand pilier et paradigme à l'aune duquel toute chose doit être jugée, sera l'objet de notre colloque. Le vaste champ d'action tissé par lesmultiples articulations de ces deux notions ― exemple et contre-exemple ― viendra se refléter dans la variété de thèmes susceptibles de faire l'objet de communications. Notre colloque sera donc ouvert à diverses approches littéraires et linguistiques. Ainsi les participant.e.s pourront, sans s'y limiter, réfléchir aux pistes suggérées :

- L'exemple comme texte-source;
- Réécriture, intertextualité, plagiat, mythologies;
- Rhétorique didactique : exempla, contes moraux, traités sur la morale, recueils de personnages illustres ;
- La Nature comme exemple : mimesis et dramaturgie;
- Erreur, modèle et contre modèle;
- Interdit et transgression ; loi et crime ; règlement et enfreinte;
- Qu'est-ce que donner l'exemple?
- Fortune des textes exemplaires à travers les époques (question de la validité des anthologies);
- Données problématiques en linguistique;
- Comment obtenir et choisir le bon exemple pour soutenir une analyse ou une théorie linguistique;
- Méthodologie du traitement du contre-exemple en linguistique;
- Méthode de traitement et pertinence de l'exemple minimal en linguistique.

Les propositions de communication (maximum 250 mots) doivent être envoyées à frconfuwo.ca avant le 21 juillet 2011 et doivent inclure : nom, affiliation institutionnelle, titre de la communication. Si vous utilisez des caractères spéciaux, veuillez inclure un document PDF. Les propositions et les communications doivent être présentées en français.

Les propositions seront évaluées de manière anonyme par un comité scientifique incluant des professeurs.

Pour plus d'informations veuillez nous contacter au frconfuwo.ca




Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue



Page Updated: 23-Jun-2011

Supported in part by the National Science Foundation       About LINGUIST    |   Contact Us       ILIT Logo
While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed on its pages, it cannot vouch for their contents.