* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *


LINGUIST List 25.81

Wed Jan 08 2014

Calls: French, Discourse Analysis, Historical Ling, Lexicography, Text/Corpus Ling, Translation/Finland

Editor for this issue: Bryn Hauk <brynlinguistlist.org>

Date: 06-Jan-2014
From: Olivier Delsaux <olivier.delsauxuclouvain.be>
Subject: Aimer, haïr, menacer, flatter... en moyen français
E-mail this message to a friend

Full Title: Aimer, haïr, menacer, flatter... en moyen français
Short Title: AIEMF_Helsinki

Date: 09-Jun-2014 - 11-Jun-2014
Location: Helsinki, Finland
Contact Person: Elina Suomela
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://blogs.helsinki.fi/v-colloque-aiemf/

Linguistic Field(s): Discourse Analysis; Historical Linguistics; Lexicography; Text/Corpus Linguistics; Translation

Subject Language(s): French

Call Deadline: 30-Jan-2014

Meeting Description:

En proposant pour ce Ve Colloque de l’AIEMF (Association Internationale pour l’Étude du Moyen Français) le thème « Aimer, haïr, menacer, flatter… en moyen français » nous souhaitons solliciter aussi bien des approches linguistiques que littéraires ou philologiques. Ce vaste thème devrait en effet se prêter à des études relevant de méthodologies et de domaines différents. Les verbes d’émotion, les termes affectifs, le vocabulaire psychologique des XVIIe et XVIIIe siècles ont fait l’objet de plusieurs études ; le moyen âge a cependant moins intéressé les chercheurs sous cet aspect.

Dans les nombreux colloques organisés ces dernières années autour de thèmes comme la politesse et l’impolitesse, l’oralité a occupé une place centrale. Ce Colloque de l’AIEMF a, quant à lui, la particularité de s’occuper d’une période pour laquelle le chercheur ne dispose pas d’exemples oraux, mais qui, en revanche, met à sa disposition un grand nombre de genres littéraires variés (moralités, mystères, passions, récits…).

Bien que le thème proposé privilégie les textes riches en dialogues, aucun genre n’est à écarter a priori ; les textes de non-fiction (chroniques, mémoires, littérature didactique, lettres) peuvent également fournir des matériaux relevant de l’expression des sentiments, des affects, des émotions. La liste des quelques verbes de l’intitulé du colloque n’est évidemment pas exhaustive et n’exclut pas non plus l’analyse des noms, des adjectifs ou des adverbes.

Appel à communication :

Les participants au Ve Colloque sont invités à réfléchir par exemple à des questions comme les suivantes :

- Les formules de menaces, de flatteries etc. diffèrent-elles d’un genre littéraire à l’autre ? Les formules récurrentes présentent-elles des « conditions d’emploi » particulières ?
- Les personnages impliqués (homme/femme, chrétien/païen) et leur idiolecte : les insultes / menaces / mots doux etc. des uns diffèrent-ils de ceux des autres ?
- La gestuelle en rapport avec la parole : les gestes accompagnant un acte de langage donné sont-ils stéréotypés ou varient-ils (et comment ?) selon le sexe, la classe sociale etc. de celui qui profère des menaces / essaie de séduire avec des flatteries / qui raille ou qui insulte ?
- Peut-on détecter dans les expressions de la haine, de l’amour, etc. davantage de marques d’oralité que dans les dialogues non empreints d’une forte émotivité ?
- L’étude des variantes d’insultes, de menaces, etc. dans les mss. d’un texte donné ;
- Les termes d’adresse (affectueux ou insultants) ; les actes de langage (prières, menaces, railleries) ;
- Variation diachronique des actes de langage, par exemple dans le cas des réécritures en prose, permettant d’évaluer le passage de l’ancien au moyen français ;
- Comment le lexique des émotions s’organise-t-il (syntaxe, sémantique, collocations…) ?
- Interfaces entre syntaxe et pragmatique.

NB : Conformément à la décision prise par l’assemblée générale de mai 2012, seuls les membres de l’AIEMF en règle avec leur cotisation pourront proposer une communication: http://grmf.fltr.ucl.ac.be/AIEMF/index.htm.

Nous invitons les chercheurs travaillant sur le moyen français à nous proposer des communications répondant au thème retenu pour le colloque. La durée des communications sera de 20 minutes maximum, suivies de 10 minutes pour la discussion.

Les propositions devront être envoyées à l’adresse aiemf-abstracthelsinki.fi, au plus tard le 30 janvier 2014. Elles seront soumises au comité scientifique et une réponse sera donnée avant le 1er mars.

Vous êtes priés de respecter les consignes suivantes :

- L’intitulé du message sera : AIEMF – résumé – Nom – Prénom
- Envoyer en pièces jointes deux documents séparés :

1. Un document WORD ou RTF (.doc, .docx ou .rtf) appelé « Résumé » et contenant un résumé anonyme de la communication ne dépassant pas 400 mots (à l’exclusion de la bibliographie éventuelle). Le texte sera précédé du titre de la communication.

2. Un document WORD ou RTF (.doc, .docx ou .rtf) appelé « Fiche », contenant les informations suivantes :
a) Titre de la communication
b) L’adresse courriel à utiliser pour la correspondance concernant la communication
c) Les coordonnées de l’auteur : nom et prénom, affiliation (éviter d’utiliser plusieurs noms de laboratoires, etc.), numéro de téléphone et adresse postale.

La langue officielle du colloque est le français.



Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue



Page Updated: 08-Jan-2014

Supported in part by the National Science Foundation       About LINGUIST    |   Contact Us       ILIT Logo
While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed on its pages, it cannot vouch for their contents.