Publishing Partner: Cambridge University Press CUP Extra Publisher Login
amazon logo
More Info


New from Oxford University Press!

ad

Vowel Length From Latin to Romance

By Michele Loporcaro

This book "draws on extensive empirical data, including from lesser known varieties" and "puts forward a new account of a well-known diachronic phenomenon."


New from Cambridge University Press!

ad

Letter Writing and Language Change

Edited By Anita Auer, Daniel Schreier, and Richard J. Watts

This book "challenges the assumption that there is only one 'legitimate' and homogenous form of English or of any other language" and "supports the view of different/alternative histories of the English language and will appeal to readers who are skeptical of 'standard' language ideology."


Academic Paper


Title: Une formalisation plus précise pour une annotation moins confuse: la relation d'Élaboration d'entité
Author: Laurent Prévot
Email: click here TO access email
Homepage: http://www.loa-cnr.it/prevot.html
Institution: Centre National de la Recherche Scientifique, Université de Toulouse
Author: Laure Vieu
Institution: Centre National de la Recherche Scientifique, Université de Toulouse
Author: Nicholas Asher
Institution: Centre National de la Recherche Scientifique, Université de Toulouse
Linguistic Field: Text/Corpus Linguistics
Abstract: Les théories cherchant à capturer la cohérence discursive (Mann & Thompson, 1987; Asher & Lascarides, 2003) offrent des cadres théoriques stimulants pour analyser de nombreux phénomènes discursifs. Ils peinent parfois cependant à fournir des définitions de relations combinant précision et robustesse pour des travaux d'annotation à grande échelle permettant, par exemple, de constituer des corpus annotés en relations discursives. Le cas des relations d'Élaboration et d'Arrière-plan constitue une parfaite illustration de ce problème. La plupart des théories discursives les incluent, parfois sous des noms différents, et l'on pourrait penser que leur définition et la manière de les reconnaître est maintenant établie. Cependant, en dépit du fait que ce sont les relations les plus courantes dans les corpus, c'est à leur sujet que les annotateurs ont le plus de problèmes. Elles sont souvent prises l'une pour l'autre. Dans cet article nous examinons la source de ces problèmes et nous proposons une solution basée sur la distinction d'une relation d'Élaboration d'entité, que nous formalisons en SDRT.

CUP AT LINGUIST

This article appears IN Journal of French Language Studies Vol. 19, Issue 2, which you can READ on Cambridge's site or on LINGUIST .



Add a new paper
Return to Academic Papers main page
Return to Directory of Linguists main page