Publishing Partner: Cambridge University Press CUP Extra Wiley-Blackwell Publisher Login
amazon logo
More Info


New from Oxford University Press!

ad

Language Planning as a Sociolinguistic Experiment

By: Ernst Jahr

Provides richly detailed insight into the uniqueness of the Norwegian language development. Marks the 200th anniversary of the birth of the Norwegian nation following centuries of Danish rule


New from Cambridge University Press!

ad

Acquiring Phonology: A Cross-Generational Case-Study

By Neil Smith

The study also highlights the constructs of current linguistic theory, arguing for distinctive features and the notion 'onset' and against some of the claims of Optimality Theory and Usage-based accounts.


New from Brill!

ad

Language Production and Interpretation: Linguistics meets Cognition

By Henk Zeevat

The importance of Henk Zeevat's new monograph cannot be overstated. [...] I recommend it to anyone who combines interests in language, logic, and computation [...]. David Beaver, University of Texas at Austin


Academic Paper


Title: 'Le passé surcomposé et la valeur de parfait existentiel'
Author: DenisApothéloz
Email: click here to access email
Homepage: 'http://denis.apotheloz.perso.sfr.fr/'
Institution: 'University of Nancy 2'
Linguistic Field: 'Syntax'
Abstract: L'objectif de cet article est d’établir que dans l'un de ses emplois, traditionnellement qualifié de ‘régional’, le passé surcomposé est une forme verbale qui grammaticalise la valeur habituellement appelée ‘parfait existentiel’. Dans une première partie, on dresse un panorama des principales propriétés du parfait existentiel, tel que l'exprime en français le passé composé, en distinguant propriétés sémantiques et propriétés discursives. On montre en particulier que cette valeur implique un prédicat existentiel lié à un intervalle de validation. Dans une seconde partie, on développe un certain nombre d'arguments établissant que le passé surcomposé grammaticalise cette valeur. On présente un tableau général des principaux emplois du surcomposé, et on analyse plusieurs exemples pour mettre au jour les points communs et les différences entre le passé composé et le passé surcomposé existentiels, notamment dans leur rapport avec les adverbiaux temporels quantifieurs de fréquence. On montre que le passé surcomposé existentiel est fréquemment utilisé pour établir un contraste entre le passé et le présent.

CUP at LINGUIST

This article appears in Journal of French Language Studies Vol. 20, Issue 2, which you can read on Cambridge's site or on LINGUIST .



Back
Add a new paper
Return to Academic Papers main page
Return to Directory of Linguists main page