LINGUIST List 15.2519

Fri Sep 10 2004

Confs: Translation/French/Montr�al, Qu�bec, Canada

Editor for this issue: Amy Wronkowicz <amylinguistlist.org>


Please keep conference announcements as short as you can; LINGUIST will not post conference announcements which in our opinion are excessively long. To post to LINGUIST, use our convenient web form at http://linguistlist.org/LL/posttolinguist.html.

Directory

  1. jak.archibald, La localisation sur la Toile : politiques, strat�gies et pratiques

Message 1: La localisation sur la Toile : politiques, strat�gies et pratiques

Date: Wed, 8 Sep 2004 22:26:44 -0400 (EDT)
From: jak.archibald <jak.archibaldmcgill.ca>
Subject: La localisation sur la Toile : politiques, strat�gies et pratiques


La localisation sur la Toile : politiques, strat�gies et pratiques
Short Title: Localisation sur la Toile

Date: 18-Oct-2004 - 19-Oct-2004
Location: Montr�al, Qu�bec, Canada
Contact: James Archibald
Contact Email: jak.archibaldmcgill.ca

Linguistic Sub-field: Translation 
Subject Language: French

Meeting Description:

Ce deuxi�me colloque sera plus particuli�rement ax� sur la
localisation telle qu'elle est pratiqu�e sur la Toile. Cela concerne
aussi bien la localisation des sites institutionnels (gouvernements,
administrations, cantons) que des sites commerciaux (multinationales,
commerce en ligne, publicit�s). Il sera aussi question des pratiques
d'adaptation de la communication aux diff�rentes langues et cultures
ayant acc�s � la � Grande Toile � par le biais de l'Internet. L'�tude
de la traduction et de la pr�sence de plusieurs langues sur la Toile,
en particulier de la place et du r�le du fran�ais dans la
localisation, sera le point de mire du colloque.

La description et l'explication des pratiques et des emplois
linguistiques dans le cadre de la localisation n�cessitent l'examen et
l'analyse comparative de sites WEB localis�s. Nous proposons d'�tudier
ces pratiques et ces nouveaux modes de traduction/localisation en
tenant compte des politiques linguistiques et des strat�gies de
communication mises en oeuvre par les diff�rents acteurs de la soci�t�
de l'information.

Universit� McGill - Unit� de formation et de recherche en traduction
Commission sectorielle - Culture, Communication et Information - de la
Commission canadienne pour l'UNESCO
Linguatech, �diteur
Ordre des traducteurs, terminologues et interpr�tes agr��s du Qu�bec
Service de coop�ration et d'action culturelle, Consulat g�n�ral de
France � Qu�bec
Sommet mondial sur la soci�t� de l'information

La localisation sur la Toile :
politiques, strat�gies et pratiques

PROGRAMME

18 et 19 octobre 2004
Universit� McGill
688, rue Sherbrooke Ouest, salle 1041
Montr�al
lundi 18 octobre

10 h - midi Inscription et accueil

13 h Ouverture
Monique C. Cormier, term. a., pr�sidente, Ordre des traducteurs,
terminologues et interpr�tes agr��s du Qu�bec (OTTIAQ) et professeure
titulaire au D�partement de linguistique et de traduction de
l'Universit� de Montr�al

Politiques linguistiques et localisation

13 h 15 Facilitation et complexification : deux aspects des politiques
de localisation sur la Toile
Jeannine GERBAULT
Universit� Michel de Montaigne Bordeaux 3

13 h 45 Discussion

14 h Sites institutionnels multilingues 
Mathieu Guid�re
Universit� Lumi�re Lyon 2 et �coles de Saint-Cyr Co�quidan/CREC

14 h 30 Discussion

14 h 50 Pause

15 h Le fran�ais dans la Toile, fruit de la localisation ou de la
traduction?
Paula Bouffard et Philippe Caignon
Universit� Concordia

15 h 30 Discussion

15 h 50 Vers une politique internationale de la diversit� sur la Toile
James Archibald
Universit� McGill

16 h 20 Discussion

17 h - 18 h Cocktail de lancement
Gold Room, Cercle universitaire
3450, rue McTavish
Montr�al

La localisation : la probl�matique de la formation

mardi 19 octobre

Strat�gies de communication et localisation

9 h 30 Introduction - R�capitulation
James Archibald
Universit� McGill

9 h 45 Sites commerciaux multilingues
Mathieu Guid�re
Universit� Lumi�re Lyon 2 et �coles de Saint-Cyr Co�quidan/CREC

10 h 15 Discussion

10 h 25 Pause

10 h 35 Localisation et crit�res de qualit�
Louise Brunette
Universit� du Qu�bec en Outaouais et
Marie-�ve Valiquette
The Bombay Company

11 h 05 Localisation des sites Internet et synergie avec les
composantes traditionnelles de l'identit� visuelle des entreprises
Philippe P�riou
Solo Communications Inc. et
Christophe R�thor�
University of Virginia

11 h 35 Discussion

12 h 15 D�jeuner - conf�rence

Gold Room, Cercle universitaire
3450, rue McTavish
Montr�al

UNESCO et le multilinguisme dans le cyberespace
Fran�ois-Pierre Le Scouarnec
Pr�sident, Commission sectorielle - Culture, Communication et
Information Commission canadienne pour l'UNESCO

14 h La campagne de publicit� � On demand Business �
Fran�ois Lanct�t
Polytraduction et
Lillian Arsenault, Web Translation Competency Centre d'IBM

14 h 30 Lexicom�trie et variations francophones dans la langue
commerciale sur Internet
Christophe R�thor�
University of Virginia

15 h Discussion

15 h 20 Pause

15 h 30 Contraintes culturelles de la communication publicitaire en
ligne
Eve Lindemuth Bodeux 
Bodeux International LLC et
Christophe R�thor�
University of Virginia

16 h Discussion

16 h 20 Cl�ture

Jean Quirion
Universit� du Qu�bec en Outaouais


R�sum�s

� Facilitation et complexification : deux aspects des politiques de
localisation sur la Toile

Parmi les effets des importants changements politiques, sociaux et
technologiques dont nous avons �t� t�moins � la fin du 20i�me si�cle,
la mobilit� accrue des biens et des personnes et le d�veloppement de
la Toile occupent une place remarquable.

Or l'Europe multilingue et multiculturelle et les pays qui la
composent ont pour objectif d�clar� de concilier recherche de l'unit�
et respect de la diversit�. Ceci est un d�fi si l'on consid�re
l'�ventail des grandes et petites langues en pr�sence dans cette
partie du monde.

Dans cette communication, je me propose d'explorer la mise en actes de
cette politique dans le cadre de la localisation des sites Web des
universit�s et de quelques grandes institutions de formation ou de
recherche europ�ennes. � partir de cet exemple, je discuterai deux
aspects de la localisation sur la Toile, qui me semblent pouvoir mener
� une meilleure compr�hension de la mani�re dont les TIC elles-m�mes
peuvent contribuer � la localisation, et appeler des choix de
politiques linguistiques : 1/ moyens de facilitation de la
communication - traduction, utilisation de langues-pivots,
dispositifs d'apprentissage de langue... et 2/ complexification -
dans la mesure o� la localisation peut ou doit engager � la mise en
oeuvre de dispositifs hybrides.

� Sites institutionnels multilingues

La localisation sur la Toile touche tous les acteurs de la vie sociale
et politique. Les sites institutionnels et gouvernementaux ne font pas
exception � ce mouvement g�n�ral. De plus en plus d'administrations et
de minist�res tentent de localiser leur site en le traduisant dans une
ou plusieurs langues. Les raisons d'une telle tendance sont multiples
et les r�sultats visibles sur la Toile sont encore h�sitants. Pour
illustrer les probl�matiques pos�es par ce type de localisation
institutionnelle, nous prendrons comme exemple la localisation des
sites des ambassades fran�aises pour les pays arabes.

Ces sites repr�sentent, pour le Minist�re des Affaires �trang�res, ce
que les sp�cialistes de la communication appellent : � la vitrine d'un
pays �. Ils renferment en effet ce que le pays concern� veut afficher
comme image vis � vis de ses ressortissants expatri�s, mais aussi et
surtout ce qu'il communique � l'intention des citoyens des pays
d'accueil de ses ambassades.

A partir d'une �tude compar�e des diff�rents sites des ambassades
fran�aises dans les pays arabes, nous avons voulu conna�tre la nature
de l'image que la France veut donner d'elle m�me � ces pays dans le
contexte international actuel. Nous avons �galement cherch� � savoir
quels efforts de localisation �taient mis en oeuvre pour r�pondre �
cet objectif de communication, en �tablissant une �tude comparative
avec d'autres pays tels que le Canada et les �tats-Unis.

� Le fran�ais dans la Toile, fruit de la localisation ou de la
traduction ?

En 2004, les grandes multinationales branch�es sur la Toile ont vu
leur chiffre d'affaires provenant des march�s en �mergence cro�tre
consid�rablement (Yunker 2004 : 66). Afin de promouvoir davantage leur
image et leurs produits dans le monde entier, elles lancent de plus en
plus de sites. Ces sites doivent � �tre con�us en plusieurs langues ou
localis�s � (De la Paix 2003 : 192) et tenir compte des divergences
existant entre les langues-cultures (Pfremmer 2004 : 45 ) � d�faut de
quoi, la strat�gie de marketing Web peut se retourner contre
l'entreprise qui l'emploie (Thicke 2003 : 47).

Le fran�ais est la langue officielle de 22 pays et co-officielle de
cinq autres (McKay 2003 : 45). Les multinationales le savent et
localisent pour bon nombre de ces �tats. Or, le statut unilingue ou
multilingue d'une nation ainsi que le statut de la communaut�
francophone au sein de cette nation influent sur la fa�on dont un site
est localis�. Dans notre communication, nous allons d�montrer que la
situation d'une communaut� linguistique d�termine si le site qui lui
est destin� est effectivement localis� ou simplement traduit.

� Vers une politique internationale de la diversit� sur la Toile

Depuis la mise en place du processus de consultation menant aux deux
sommets mondiaux sur la soci�t� de l'information plusieurs
intervenants se sont concert�s afin de formuler une politique
internationale de diversit� linguistique et culturelle sur la grande
Toile. Bien que le processus demeure fonci�rement gouvernemental, le
secteur priv�, les organismes non gouvernementaux internationaux et la
soci�t� civile ont largement contribu� au d�bat et continueront de
revendiquer leurs positions respectives jusqu'� l'adoption au sommet
de Tunis en 2005 d'une orientation consensuelle attendue.

Cette communication passera en revue le processus et les contributions
des intervenants respectifs et se focalisera sur les principes acquis
de diversit� linguistique et culturelle ainsi que les plans d'action
qui permettront de mettre en pratique ces m�mes principes.

� Sites commerciaux multilingues

Le commerce �lectronique conna�t un essor sans pr�c�dent sur la
Toile. Gr�ce aux progr�s r�alis�s en mati�re de techniques de
communication et de s�curisation des paiements, il est possible
aujourd'hui d'acheter et de vendre tous types d'articles sur
l'Internet. C'est pourquoi les entreprises se sont lanc�es dans la
construction de sites commerciaux multilingues pour pouvoir vendre
leurs produits au plus grand nombre de consommateurs dans le monde,
quel que soit leur pays de r�sidence.

Mais l'examen approfondi de ces sites multilingues r�v�le la pr�sence
latente de deux mod�les de localisation commerciale : l'un est fond�
sur le crit�re du � territoire �, l'autre sur le crit�re de la �
langue �, mais tous deux rel�vent d'une vision � politique � que nous
tenterons de cerner � travers des exemples pr�cis.

Pour rendre compte de ces deux options de localisation actuellement
disponibles sur la Toile, nous �tudierons les sites web multilingues
des compagnies a�riennes, lesquels permettent de r�server et d'acheter
en ligne des billets d'avion � partir de n'importe quel pays. Nous
prendrons comme exemple les diff�rents sites de la compagnie Air
France mais nous ferons une �tude compar�e avec ceux d'autres grandes
compagnies telles que British Airways ou American Airlines.

� Localisation et crit�res de qualit�

En g�n�ral, c'est � l'industrie logicielle qu'on associe la
localisation. Ce fait est confirm� par les descriptifs des agences
dites de localisation et par la pr�dominance du logiciel dans les
pr�occupations d'un organisme comme LISA. Rien d'�tonnant alors dans
la prise de possession du domaine par les informaticiens. Or qui dit
industrie dit aussi contr�le de la qualit�. Dans cette optique, les
localisateurs de logiciels se sont donn� diverses grilles dont
l'application devrait assurer la qualit� technique du produit � livrer
au client.

Par ailleurs, sur la Toile, un des secteurs les plus actifs, sinon le
plus dynamique, est sans contredit celui du commerce �lectronique
international. De la m�me mani�re que les techniciens de la
localisation, les agents de commercialisation ont leurs credo
qualitatifs o� dominent par exemple la valeur ajout�e et la s�curit�
des sites Web.

Que ce soit en mati�re de logiciels ou de sites commerciaux localis�s,
l'examen nous r�v�le que les param�tres appliqu�s ne prennent pas
vraiment en compte les deux �l�ments pivots de la localisation eu
�gard aux destinataires, soit la langue et la culture. Ces deux
aspects ont la portion congrue dans les op�rations de contr�le de la
qualit�.

Nous nous proposons de brosser un tableau des objectifs de qualit� en
vigueur et de nous interroger sur la pertinence ou la faisabilit� de
l'adjonction de param�tres relevant de la traduction.

� Localisation des sites Internet et synergie avec les composantes
traditionnelles de l'identit� visuelle des entreprises

Comme toute personne physique, l'entreprise, personne morale, a son
identit�. Les dirigeants des entreprises s'appliquent, � grands coups
de millions de dollars, � b�tir cette identit�, unique et distincte de
celle des concurrents. Avant l'av�nement de la communication en ligne,
la t�che �tait d�j� complexe, car l'identit� des entreprises �tait
fonction de nombreux �l�ments : raison sociale, logotype, rapport
annuel, publicit�s, emballages, outils promotionnels, etc.

L'explosion de la communication sur Internet et les changements de
comportement qu'elle a entra�n� chez le consommateur/client ont
boulevers� la donne. Le site Web est devenu un �l�ment central de
l'identit� des entreprises. Pour les multinationales et les
entreprises qui ciblent simultan�ment plusieurs communaut�s
linguistiques et culturelles, cette nouvelle vitrine virtuelle
(�lectronique) pose des probl�mes d'adaptation particuliers - car
cette localisation doit se faire en respectant les autres �l�ments de
l'identit� de l'entreprise

Nous proposons une vue d'ensemble de l'identit� de l'entreprise. Apr�s
avoir mis en �vidence l'importance du site Web au coeur de cette
identit�, nous analysons les effets de synergie produits par les
diff�rentes composantes identitaires. Ensuite, nous nous int�ressons �
la localisation globale de l'identit� visuelle (anglais < > fran�ais).

� La campagne de publicit� � On demand Business �

Il s'agit ici d'une �tude de cas visant � mettre en relief le flux des
travaux associ�s � une campagne de publicit� de grande envergure
d�ploy�e dans un contexte mondial, conform�ment � une strat�gie
multilingue. On y d�crit l'organigramme du Web Translation Competency
Centre de la soci�t� IBM, un centre d'excellence bas� � Montr�al et
pilot� par les gestionnaires du centre de traduction d'IBM Canada
Lt�e. Vient ensuite une analyse d�taill�e de la s�quence des travaux
de gestion de projet et de cr�ation/adaptation des contenus
localis�s. Cette analyse repose sur les t�ches r�elles d'un charg� de
projet et explore les relations entre les principaux acteurs de la
machine publicitaire : concepteurs, r�dacteurs, designers
(illustrations), programmeurs et traducteurs. L'accent sera plac� sur
les �l�ments ci-dessous :

1. Choix et d�cision relatives aux langues (march�s) � traiter
2. R�partition de la charge de travail dans les centres de traduction
des divers march�s
3. Coordination
4. Codage informatique, support des langues asiatiques et
bidirectionnelles
5. Int�gration des contenus multim�dias (rich contents)
6. Publication.

� Lexicom�trie et variations francophones dans la langue commerciale
sur Internet La lexicom�trie (statistique textuelle) permet de
quantifier les identit�s linguistiques � l'int�rieur d'un �chantillon
de textes (ici, le contenu de sites Internet) repr�sentatifs d'un ou
plusieurs discours. � l'origine, cette technique a �t� utilis�e par le
� groupe de Saint-Cloud � (CNRS/ENS, France) pour distinguer les
discours politiques ou sociopolitiques. Nous allons voir comment elle
peut s'appliquer � d'autres domaines, par exemple, la publicit�
institutionnelle en ligne.

Notre corpus est compos� de sites Internet r�alis�s par des
entreprises de services financiers. Les pays d'origine sont les
suivants : Canada, France, Belgique, Suisse et Maroc. La taille du
corpus est d'environ 50 000 occurrences (10 000 occurrences par
partie).

� l'aide de la m�thode des sp�cificit�s lexicales (appliqu�e aux
formes simples et aux segments r�p�t�s), nous pr�sentons les
diff�rences et les similitudes linguistiques entre les divers
annonceurs. Nous analysons ensuite les d�terminants de l'identit�
linguistique (francophone) en ligne, avant de conclure sur le degr�
possible de standardisation de la communication francophone en
ligne. Ainsi, une banque multinationale qui souhaiterait communiquer
avec des consommateurs francophones � l'�chelle internationale
peut-elle utiliser un seul site Internet en fran�ais, ou doit-elle
adapter ses supports publicitaires aux diff�rents pays de la
francophonie ?

� Contraintes culturelles de la communication publicitaire en ligne

La traduction du contenu des sites Internet (localisation) est devenue
une �vidence pour les entreprises canadiennes et multinationales. En
effet, la recherche marketing a montr� que le consommateur a quatre
fois plus de chances de d�penser en ligne s'il peut communiquer dans
sa langue maternelle. Les entreprises comme amazon.com ou expedia.com
l'ont bien compris. Par contre, tout comme la traduction �
traditionnelle �, la localisation est assortie de contraintes
culturelles. Il ne suffit �videmment pas de traduire litt�ralement
pour localiser.

Au-del� du texte, les photos, les couleurs et la mise en page des
sites Internet refl�tent des param�tres culturels qu'il faut adapter �
chaque march� cible. La d�marche est d'autant plus compliqu�e qu'il
n'y pas toujours univocit� entre march� et langue, entre pays et
langue ou entre langue et pays. L'allemand est parl� en Autriche, en
Suisse et en Allemagne. Le fran�ais est la langue de consommation en
France, mais aussi au Canada, en Afrique ou en Belgique, etc. Dans
cette pr�sentation, nous r�sumons les principaux �cueils � �viter afin
de garantir le transfert culturel (et pas seulement linguistique) des
sites Internet. Le fran�ais est la langue d'arriv�e dans la plupart de
nos exemples.

Formulaire d'inscription

La localisation sur la Toile :
Politiques, strat�gies et pratiques

18 et 19 octobre 2004
Mail to author|Respond to list|Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue