LINGUIST List 15.2668

Mon Sep 27 2004

Confs: Translation/Montreal, Quebec, Canada

Editor for this issue: Amy Wronkowicz <amylinguistlist.org>


Directory


        1.    Anais Tatossian, Pour une traductologie proactive



Message 1: Pour une traductologie proactive

Date: 19-Sep-2004
From: Anais Tatossian <anais.tatossianumontreal.ca>
Subject: Pour une traductologie proactive

Pour une traductologie proactive 
 
 Date: 07-Apr-2005 - 09-Apr-2005 
 Location: Montreal, Quebec, Canada 
 Contact: Andre Clas 
 Contact Email: andre.clasumontreal.ca 
 
 Linguistic Sub-Fields(s): Translation 
 
 Meeting Description: 
 
 En commémoration de son 50e anniversaire, META annonce la tenue d'un colloque
 international et lance un appel aux chercheurs et aux praticiens désireux de
 présenter des travaux inédits portant sur la problématique d'une traductologie
 proactive. 
 
 En un demi-siècle, les marchés de la traduction se sont
 transformés; parallèlement, une réflexion théorique et scientifique sur la
 traduction a vu le jour. Pionnière des revues spécialisées en traductologie,
 META a su conserver, tout au long de la période, son statut de publication de
 référence, notamment grâce à une vision aussi large que possible des démarches,
 tant théoriques que pratiques, associées au monde de la traduction, de
 l'interprétation et de la terminologie. Son histoire reflète donc en partie
 celles de la profession et de la discipline. Si ce cinquantième anniversaire
 offre l'occasion de dresser un bilan, il est aussi le moment d'interroger
 l'avenir.
 
 Tandis que la traductologie acquérait une autonomie certaine, la
 demande exponentielle des marchés langagiers créait de nouveaux besoins. À quel
 point les universités satisfont-elles ces besoins? Quelle(s) incidence(s) les
 recherches théoriques, nombreuses et de qualité, ont-elles sur la pédagogie et
 la pratique de la traduction? La recherche, d'ailleurs, est-elle tenue de se
 traduire dans une pratique? Le fossé maintes fois dénoncé subsiste bel et bien.
 Si elle ne prétend pas combler ce dernier, une traductologie proactive entend
 oeuvrer pour l'avenir, anticiper les besoins. Elle est active en amont pour
 devenir action en aval. À défaut de retombées, elle vise tout au moins une
 résonance dans les milieux langagiers. Mais il y a plus, car au-delà de
 l'anticipation et des connotations managériales, la proactivité évoque aussi
 l'engagement, l'activisme, voire la subversion. 
 
 Ce colloque invite les contributions interrogeant les dimensions proactives de la
 traductologie sous les angles suivants :
 
 disciplinaire : la traductologie se définit souvent par son interdisciplinarité. Faut-il 
 chercher à atténuer les clivages qui parcourent la discipline, ou au contraire 
 encourager les approches diversifiées, sources d'enrichissement potentiel? Comment 
 favoriser la diffusion des recherches dans les disciplines connexes?
 
 pédagogique : le contexte pédagogique évolue tant par les approches et les moyens 
 que par les changements sociaux influant sur les générations d'étudiants qui se 
 succèdent. Comment repenser les stratégies d'enseignement et le contenu des 
 programmes? Quelle utilisation faire des nouvelles technologies?
 
 culturel et politique : toute pratique discursive implique un engagement dans la 
 société. La traductologie et la terminologie peuvent-elles/doivent-elles s'abstraire? 
 Sinon, quelles formes cet engagement peut-il prendre? 
 
 terminologique : la terminologie est en mutation. À quels cadres théoriques l'étude 
 des langues de spécialité, qui s'affirme au plan scientifique, fait-elle appel? Quel est 
 le rôle des nouvelles approches proposées ces dernières années, comme la 
 socioterminologie et les approches sociocognitives, communicatives ou textuelles? 
 
 technologique : outils ou supports de texte, les nouvelles technologies s'imposent. 
 Quel impact ces recherches s'y rapportant ont-elles sur la profession? 
 Répondent-elles aux besoins réels des langagiers? Quelles sont les perspectives?
 
 Les langues de travail seront le français, l'anglais et l'espagnol; toutefois le service
 d'interprétation simultanée ne sera pas offert.
 
 Les propositions de communication d'environ 250 mots seront reçues jusqu'au 1er 
 décembre 2004, en fichier attaché de format Word, à l'adresse suivante : 
 metaumontreal.ca. Elles comprendront le nom, l'affiliation et l'adresse des auteurs, 
 ainsi que la langue de présentation et les besoins audio-visuels éventuels. La 
 sélection définitive par le comité du programme sera communiquée aux intéressés 
 au plus tard le 20 janvier 2005. Meta assurera la publication des résultats du 
 colloque.
Respond to list|Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue