* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
LINGUIST List logo Eastern Michigan University Wayne State University *
* People & Organizations * Jobs * Calls & Conferences * Publications * Language Resources * Text & Computer Tools * Teaching & Learning * Mailing Lists * Search *
* *


LINGUIST List 23.4337

Wed Oct 17 2012

All: Obituary: Prof. Bernard Py

Editor for this issue: Kristen Dunkinson <kristenlinguistlist.org>

Date: 17-Oct-2012
From: Marinette Matthey <matthey.grenoble3gmail.com>
Subject: Obituary: Prof. Bernard Py
E-mail this message to a friend

English text below

Bernard Py est décédé le lundi 1er octobre 2012, à l'âge de 73 ans. Professeur de linguistique appliquée et directeur du Centre de linguistique appliquée et du Cours pour la formation d'orthophonistes de l'Université de Neuchâtel, il était à la retraite depuis 2002. Bernard Py a profondément marqué toutes les personnes qui ont eu la chance de travailler avec lui et ses écrits ont largement influencé la littérature francophone sur le bilinguisme et l'acquisition des langues secondes. Après avoir fait une maitrise en allemand et une thèse sur l'interrogation en espagnol (sa deuxième langue), il participe au « tournant de l'interlangue » de la fin des années 1960, dans le sillage des travaux de Pit Corder relayés à Neuchâtel par Eddy Roulet. Très vite critique par rapport à une conception de sa discipline comme application des notions de la linguistique générale à l'explication de l'acquisition des langues secondes et à la didactique, Bernard Py propose au contraire de revoir certaines notions bien établies comme synchronie/diachronie ou compétence/performance, ou encore celle de système à la lumière des travaux sur l'acquisition des langues, en mettant en avant le « néocodage » opéré par les interlocuteurs et la plasticité des systèmes linguistiques, préfigurant ainsi la notion très actuelle de languaging.

Dans les années 80, avec Georges Lüdi et François Grosjean, il contribue au changement de perspective sur le bilinguisme, en substituant à la vision structurale traditionnelle une conception fonctionnelle de la langue et des contacts linguistiques. Dans l'aire francophone, ils sont parmi les premiers à parler de marques transcodiques, à distinguer et à décrire la communication bi-plurilingue et exolingue. Le livre qu'il cosigne avec Georges Lüdi (Etre bilingue, 1986) en est aujourd'hui à sa troisième réédition et reste une lecture actuelle en sociolinguistique.

Dès les années 90, son intérêt pour les représentations sociales du plurilinguisme et de l'apprentissage des langues secondes, notamment chez les migrants, l'amène à se pencher davantage sur une linguistique du discours en interaction. En bon philosophe, il ne sépare pas ses expériences de vie des écrits théoriques qu'il soumet de son véritable intérêt pour les personnes dont il étudie les pratiques langagières. Son œuvre se renouvèle, ses objets de recherche se diversifient. Qu'on en juge par ces quelques titres d'articles : « Acquisition d'une langue étrangère et altérité » (1992) ; « L'apprenant et son territoire : système, norme et tâche» (1993) ; « Quelques remarques sur les notions de d'exolinguisme et de bilinguisme » (1995) ; « Pour une perspective bilingue sur l'enseignement et l'apprentissage des langues » (1997) ; « Le discours comme médiation : exemple de l'apprentissage et des représentations sociales (2000)*…

Bernard Py ne suivait qu'une seule règle dans sa pratique de chercheur : s'engager totalement et faire de la recherche une expansion de sa vie intellectuelle et une stimulation à la réflexion. Avoir des idées et des données, telle était sa devise. On pourrait y ajouter : avoir des idées avec et pour les autres, car Bernard Py était un homme d'équipe, qui concevait la recherche comme un bien commun. Ses anciens étudiants, ses collaborateurs et toutes les personnes qui l'ont accompagné de près ou de loin pendant toute sa carrière professionnelle continueront de transmettre sa pensée vivante, afin de faire vivre sa mémoire, son œuvre et son exemple.

* Ces textes ainsi que neuf autres textes majeurs de Bernard Py, couvrant une période de trente ans, sont regroupés et commentés par vingt et un chercheurs en sociolinguistique et didactique des langues dans un volume d'hommage paru en 2004. Voir Gajo, L., Matthey, M., Moore, D. & C. Serra (éds.)(2004). Un parcours au contact des langues. Textes de Bernard Py commentés. Collection LAL (Langues et apprentissage des langues), Crédif-Didier, Paris. ISBN 2-27805395-7


English text

Bernard Py passed away on Monday, 1st October 2012, at the age of 73. Before his retirement in 2002, he was Professor of Applied Linguistics at the University of Neuchâtel and Director of both the Centre for Applied Linguistics and the Department for Speech and Language Therapy. Bernard Py was a major influence on everybody who had the opportunity to work with him. Moreover, his publications have been of paramount importance for francophone research on bilingualism and the acquisition of second languages. Following his Master's thesis in German and his doctoral thesis on interrogation in Spanish, he participated in the "inter-language turn" at the end of the 1960s in the wake of Pit Corder's writings, introduced in Neuchâtel by Eddy Roulet. Early in his career, Bernard Py developed a critical stance regarding the then current approach to his discipline that applied concepts from general linguistics to the acquisition of second languages and didactics. On the basis of research on language acquisition, he proposed revisiting certain well entrenched concepts such as synchrony/diachrony, competence/performance or system. Instead, he endorsed the concept of "néocodage" operated by speakers and the plasticity of linguistic systems, thus prefiguring the current concept of languaging.

During the 1980s, together with Georges Lüdi and François Grosjean, Bernard Py contributed to a renewed approach to bilingualism by substituting the traditional structural view with a functional conceptualization of language and language contact. In the francophone scientific community these scholars were among the first to speak of transcodic markers and to distinguish and describe bi/plurilingual and exolingual communication. The monograph published by Bernard Py and Georges Lüdi (Etre bilingue, 1986) is currently in its third edition and remains essential reading in sociolinguistics.

In the 1990s, Bernard Py's interest in social representations of plurilingualism and second language learning, in particular of migrants, led him to an increased study of discourse in interaction. In doing so, he connected his personal experience with his academic and theoretical publications and showed a real interest in the participants whose language practices he studied. His œuvre renewed itself; his research interests diversified and coveredthe following areas: foreign language acquisition and alterity (Acquisition d'une langue étrangère et altérité, 1992), learners and their territory (L'apprenant et son territoire : système, norme et tâche, 1993), exolinguism and bilingualism (Quelques remarques sur les notions de d'exolinguisme et de bilinguisme, 1995), bilingual perspectives on language teaching and learning (Pour une perspective bilingue sur l'enseignement et l'apprentissage des langues, 1997), and discourse as mediation (Le discours comme médiation : exemple de l'apprentissage et des représentations sociales, 2000).*

As a researcher, Bernard Py adhered to a single rule, namely, to completely engage himself and to transform his research into an expansion of his intellectual life and stimulation to reflection. His motto was "have ideas and data". One could reformulate this as "have ideas and share them with others" since Bernard Py was a team worker, who considered research a common good. His former students, collaborators and all those who accompanied him closely or from a distance during his professional career will continue to spread his thinking and keep alive his memory, his oeuvre and his example.

* The cited texts as well as nine other major works by Bernard Py, covering thirty years, are collected and commented on by twenty-one scholars in sociolinguistics and didactics in a specially dedicated collection published in 2004: Gajo, L., Matthey, M., Moore, D. & C. Serra (éds.)(2004). Un parcours au contact des langues. Textes de Bernard Py commentés. Collection LAL (Langues et apprentissage des langues), Crédif-Didier, Paris. ISBN 2-27805395-7.


Linguistic Field(s): Not Applicable

Read more issues|LINGUIST home page|Top of issue



Page Updated: 17-Oct-2012

Supported in part by the National Science Foundation       About LINGUIST    |   Contact Us       ILIT Logo
While the LINGUIST List makes every effort to ensure the linguistic relevance of sites listed on its pages, it cannot vouch for their contents.