LINGUIST List 26.3001

Tue Jun 23 2015

Calls: History of Linguistics/Switzerland

Editor for this issue: Erin Arnold <earnoldlinguistlist.org>


Date: 22-Jun-2015
From: Fabienne Reboul <Fabienne.Reboulunige.ch>
Subject: Traductions du COLG
E-mail this message to a friend

Full Title: Traductions du COLG

Date: 09-Jan-2017 - 14-Jan-2017
Location: Geneva, Switzerland
Contact Person: John Joseph
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://www.clg2016.org/geneve/programme/session-13/

Linguistic Field(s): History of Linguistics

Call Deadline: 30-Sep-2017

Meeting Description:

Si l’on voulait créer une science de métaphrasométrie, dont le but serait de mesurer la réception internationale d’un livre par la parution de ses traductions en langues étrangères, il faudrait d’abord détruire tout témoignage des traductions du Cours de linguistique générale. Aucune science ne pourrait prendre en considération toutes les motivations, toutes les conditions, tous les accidents qui auraient déterminé, par exemple, que les traductions russe et japonaise ont précédé celles dans les langues de l’Europe occidentale, qu’aucune traduction anglaise n’est parue avant 1959, malgré l’importance capitale du Cours pour Bloomfield aux Etats-Unis et Firth en Grande-Bretagne.

Néanmoins, il y a des enseignements à tirer des traductions avec plus de certitude. Elles nous fournissent une source incomparable de détails sur la façon dont le Cours fut lu dans les cultures linguistiques de ses traducteurs. Il ne faut pas sous-estimer la valeur de ces détails, car, chez les lecteurs qui n’ont pas laissé de traductions, de telles preuves ne se présentent qu’implicitement dans leurs commentaires, et surtout dans leurs caprices d’interprétation (on hésite à dire « erreurs ») si d’aventure ils ont été rendus publics.

En donnant les leçons à partir desquelles Bally et Sechehaye ont façonné le Cours de linguistique générale, Saussure était aux prises non seulement avec la linguistique de son époque, mais avec la langue française et les obstacles qu’elle présente pour une compréhension logique et non ambigüe des phénomènes langagiers. Les traducteurs doivent recréer ces batailles menées par Saussure dans des champs différents du sien, parfois massivement, parfois plus légèrement. Pour le traducteur, les petites différences sont souvent plus difficiles à régler que les grandes.

Nous espérons avoir un assez large éventail des langues dans lesquelles le Cours a été publié, et éventuellement des langues dans lesquelles on ne trouve encore aucune traduction. Ce que nous visons à produire n’est pas une métaphrasométrie, mais une métaphrasologie qui nous ouvrira de nouvelles perspectives, aussi bien sur les problèmes et les énigmes de traduction saussurienne que sur l’histoire des lectures transculturelles du Cours de linguistique générale.

Conférencier (Séance Plénière)

Haun Saussy, (Professeur, Department of Comparative Literature, University of Chicago.

Page web : https://complit.uchicago.edu/faculty/saussy

Appel à communications :

Cette session se propose de réunir des contributions portant sur l’une ou l’autre des questions esquissées ci-dessus :

- La diffusion du CLG par traductions en Europe, et ses contextes historiques
- La diffusion du CLG par traductions hors d’Europe, et ses contextes historiques
- La terminologie saussurienne dans les traductions
- La pratique de la traduction telle qu’elle se révèle dans une ou plusieurs versions du CLG
- La lecture et l’interprétation du CLG telles qu’elles se manifestent dans les choix faits par un ou plusieurs traducteurs
- Les ‘intraduisibles’ du CLG dans une ou plusieurs langues et comment les traducteurs y ont fait face

Langues des colloques (pour la soumission) : Français ou Anglais

Maximum de mots : 500 mots (exemples inclus mais titre et références non compris) – dans la mesure du possible, il est souhaitable d’indiquer dans le résumé de soumission au(x)quel(s) du (des) point(s) énuméré(s) dans le descriptif de la session se rapporte la proposition de communication

Maximum de douze références (à insérer dans l’onglet « références » du formulaire et directement liées à l’objet de la communication proposée)

Format du document: de préférence, saisie directe dans le formulaire, .pdf. possible, en cas de schémas ou de figures incluses dans le résumé

Les résumés feront l’objet d’un examen anonyme. Supprimez toute indication concernant l’(les) auteur(s) du document à l’intérieur du résumé

Les informations concernant l’auteur (nom, rattachement, adresse e-mail, etc.) seront exigées sur le site (dans le formulaire de soumission), au moment de la soumission du résumé. Toutes les rubriques du formulaire doivent obligatoirement être remplies ; Lisez attentivement le mode d’emploi du formulaire de soumission !

Un même auteur ne peut proposer plus de deux contributions (y compris une contribution commune) dans le cadre des sessions parallèles, ce qui n’exclut pas de soumissionner aussi pour les ateliers, soit comme organisateur, soit comme contributeur

Pour les résumés de contributions communes (ou d’organisation commune d’atelier), nous considérerons le premier auteur comme la personne à contacter.



Page Updated: 23-Jun-2015