LINGUIST List 27.719

Mon Feb 08 2016

Calls: Gen Ling, Ling & Lit, Socioling/France

Editor for this issue: Amanda Foster <amandalinguistlist.org>


Date: 05-Feb-2016
From: Hélène Barthelmebs-Raguin <helene.barthelmebsgmail.com>
Subject: Bardes de l’Orient (ou l’art des ashiq) et trouvères occidentaux
E-mail this message to a friend

Full Title: Bardes de l’Orient (ou l’art des ashiq) et trouvères occidentaux

Date: 26-Apr-2016 - 27-Apr-2016
Location: Mulhouse, France
Contact Person: Greta Komur-Thilloy
Meeting Email: < click here to access email >
Web Site: http://www.ille.uha.fr/colloques-seminaires/Colloques/Coll-Bardes-Orient/

Linguistic Field(s): General Linguistics; Ling & Literature; Sociolinguistics

Subject Language(s): English; French; Turkish

Call Deadline: 01-Mar-2016

Meeting Description:

Bardes de l'Orient (ou l'art des ashiq) et trouvères occidentaux.
Pour un dialogue des cultures et des civilisations
(Quelles passerelles et influences réciproques ?)

Argumentaire:

Les ashiq sont des poètes compositeurs joueurs de luth à manche long (saz). Ils sont narrateurs, acteurs, improvisateurs, danseurs. Par tradition, on en distingue trois catégories :
- El shairi : le poète populaire ;
- Ustad ashiqlar (le maitre ashiq) : celui qui a à la fois le talent de poète-compositeur et la maitrise du saz en tant qu'interprète ;
- Les ifashi ashiqlar : les simples interprètes.

La tradition des ashiq en Azerbaïdjan est née en XV-XVIe siècle, après que le Shah Ismaïl (règne : 1501-1524) ait pris le pouvoir en Iran, eut fondé la dynastie safavide et imposé l'azérie comme langue officielle. Grâce au développement de la langue littéraire azérie, la poésie ashiq peut ainsi s'épanouir pour arriver à son apogée au XIXe siècle et se répandre ; se développe dès lors une multitude de traditions locales (écoles) se regroupant en écoles régionales comme le Shirvan, le Gandjabasar, le Göycha, etc. Malgré leurs différences, toutes ces écoles constituent une tradition unifiée par une langue commune, un répertoire poétique et musical et un instrument, le saz.
Une des particularités de cette musique réside dans le fait que la mélodie et le poème sont indissociables.

Ainsi, on peut comparer la tradition ashiq à celle, médiévale, des troubadours ou trouvères de la tradition occidentale, mais aussi aux ustads des traditions hindoustanie et ottomane, sans que ces exemples ne soient restrictifs. On pourra en effet évoquer également à la tradition des bardes de l'antiquité.

Le colloque aura à cœur de mettre en évidence le caractère vivace de cette tradition ashiq qui, contrairement aux traditions occidentales, est toujours pratiquée en Azerbaïdjan. Il s'agira donc notamment d'un moment privilégié pour s'interroger sur les raisons pour lesquelles la tradition ashiq (comme d'autres du sous-continent d'Asie Centrale, ou au Moyen Orient etc.) est toujours aussi dynamique.

Appel à Communications :

Bardes de l'Orient (ou l'art des ashiq) et trouvères occidentaux.
Pour un dialogue des cultures et des civilisations
(Quelles passerelles et influences réciproques ?)

Date du colloque : 26-27 avril 2016 (2 jours)
Lieu : Université de Haute-Alsace, campus de l'Illberg
Organisatrice : Greta Komur-Thilloy

Nous invitons les contributeurs d'orientations et de filières diverses (notamment en littérature, théâtre, poésie, linguistique, traduction, philosophie, musique, musicologie, arts plastiques) à s'intéresser dans un premier temps à la tradition ashiq afin d'en définir les contours et origines historiques, géographiques et ethnolinguistiques, et à élargir la réflexion à une étude comparative avec les autres grandes traditions précédemment citées (occidentales, hindoustanies, ottomanes, etc.) Les contributions auront soin, du fait de l'interdisciplinarité du colloque, de porter une attention toute particulière à la notion de vulgarisation des concepts exposés.

Modalités de soumission:

Nous vous prions d'adresser les propositions de communication à greta.komurgmail.com

1er mars 2016 : Date limite pour l'envoi des propostions
15 mars 2016 : Réponse du comité scientifique du colloque


Page Updated: 08-Feb-2016